Meaux : Après la fermeture du centre de vaccination… Comment peut-on se faire vacciner ?

Vaccibus, vaccination pédiatrique, vaccination à domicile et boulodrome… Depuis l’ouverture du centre de vaccination, ce sont plus de 200 infirmières qui interviennent sur les différents sites. Ouvert en janvier 2021, le centre de vaccination de Meaux a accueillit des milliers d’habitants au Colisée de Meaux, au Boulodrome et aux Saisons de Meaux. « Il est resté ouvert jusqu’à la date butoir fixé par le gouvernement, pour tous les centres de vaccination de France, au 31 mars 2022. » Depuis le jeudi 31 mars 2022, le centre de vaccination a fermé ses portes à 19h, après plus de 270 000 injections réalisées.

Jusqu’au bout, le centre de vaccination de Meaux a accueillit les derniers volontaires à la vaccination. Si habituellement, le personnel médical affluait au centre, pour leur dernier jour, il n’était plus que douze à poursuivre l’aventure. « Il y avait moins de gens à vacciner qu’initialement. » Pfizer, Moderna et Novavax (vaccin sans ARN), le centre de vaccination était le seul du département a disposer de tous les vaccins. Avec la montée en puissance de la vaccination sur le territoire, de nombreux seine-et-marnais étaient désormais vaccinés contre la Covid-19. « Le niveau d’activité quotidien du centre pendant l’essentiel de son activité a été de 1 800 à 2 000 injections par jour. Depuis février 2022, il y avait eut un fléchissement net des vaccinations, marqué par l’annonce de l’arrêt du pass vaccinal. (…) Nous étions à 10% de l’activité habituelle. Au lieu de faire 2 000 doses par jour, on faisait 200 injections par jour. » Une baisse de fréquentation expliquée par le Docteur Christian Allard.

Christian Allard, Maire-Adjoint à la Santé (Meaux), est au micro de Crazy Radio

Mais avec la fermeture des centres de vaccination… Où peut-on désormais se faire vacciner ? « Le recours, ce sont les professionnels de santé de ville : les pharmaciens, les médecins et les infirmières. Pendant toute la durée de la crise, on considère que ces acteurs de santé libéraux ont fait le tiers du volume de l’ensemble des vaccinations. » En contactant votre médecin traitant ou en vous rendant chez votre pharmacien, vous pourrez désormais recevoir votre rappel ou même une première injection. Comment peut-on vacciner les enfants ? Sur le même fonctionnement que les adultes, la vaccination pédiatrique s’opère sous la vigilance d’un médecin généraliste ou d’un pédiatre. Pour rappel, un enfant ne peut recevoir qu’une dose du vaccin Pfizer pédiatrique.

  • Quelle est la différence entre le vaccin pédiatrique et le vaccin adulte ? Dans un flacon Pfizer adulte ou pédiatrique, six doses sont systématiques prélevées (contre 19 doses avec le Moderna). La différence se situe au niveau de la concentration du vaccin : une dose Pfizer pédiatrique est l’équivalent d’un dixième (1/10) d’une injection adulte. Notez que le flaconnage est différent : orange (pédiatrique) et violet (adulte).

En cas de mutation du vaccin ou de montée en puissance de l’épidémie… Le centre de vaccination de Meaux est-il en capacité de rouvrir ses portes ? « S’il s’avérait à nouveau qu’il faille reprendre une campagne de vaccination massive, c’est évident que le Pays de Meaux, à travers son centre, serait partant, comme au premier jour. Je sais que tous, ils répondront à l’appel. » Grâce aux nombreux bénévoles et au personnel médical, mais aussi, grâce à l’organisation du Docteur Allard, le centre de vaccination pourrait rouvrir ses portes, en cas de besoin.

« C’était de point de vue, une très belle opération. » Après plus d’un an, le centre de vaccination de Meaux est le dernier centre a avoir fermé ses portes. En tout, plus de 270 000 personnes ont été vaccinés, dont 30 000 avec le Vaccibus. « Si j’ai un conseil à donner à ceux ou celles qui ne sont pas encore vaccinés… Il faut qu’ils se fassent vacciner. Pourquoi ? Le virus est toujours là… Le virus reste agressif et toxique sur des sujets fragiles. » En définitive, le vaccin a fait ses preuves. « La vaccination empêche une chose essentielle, c’est de faire un Covid-19 grave, d’aller en réanimation et de mourir. » précise-t-il.

Comment peut-on échapper à la Covid-19 ? Boutiques, banque ou transports en commun… Le Docteur Allard a un dernier conseil : « Il faut porter le masque ! » Porté en-dessous du menton et sur son nez, le masque est votre meilleur arme contre le virus. En prime, il est conseillé de poursuivre le lavage des mains (gel hydroalcoolique et savon). Si vous vous baladez en pleine campagne, vous n’êtes bien évidemment pas obligé de garder votre masque. Pour anecdote, le Docteur Allard n’a jamais contracté la Covid-19.

  • Dans les mois à venir, Christian Allard poursuivra la construction de son projet de santé éducatif. « J’ai déjà bien élaboré le projet que je soumettrai à l’ARS (Agence Régionale de Santé), puis, si l’occasion est donnée, on repart sur la route pour faire notre métier. » Il invitera bien évidemment tous les bénévoles du centre de vaccination à se joindre à cette nouvelle aventure.

Pour rappel, le centre de vaccination de Meaux a fermé ses portes, le jeudi 31 mars 2022.