La Ferté-sous-Jouarre : L’accueil des enfants ukrainiens, une organisation solidaire

« Je suis très heureux que le peuple France et le peuple Europe se lève contre toutes formes de guerre, ce qui se passe en Ukraine est insoutenable, ça ne devrait plus exister en 2022. » Collectes de denrées alimentaires, dons de mobiliers et de vêtements… En Coulommiers Pays de Brie, ce sont 7 tonnes de dons qui ont récoltés en deux jours, lors de la collecte. Depuis, les municipalités et les riverains s’organisent à accueillir des réfugiés ukrainiens.

Zoom sur La Ferté-sous-Jouarre. « Je sais qu’il y a des familles fertoises mais aussi des familles dans la Communauté d’Agglomération qui accueillent des enfants et des femmes ukrainiennes, le tout sous le contrôle de l’Etat, je pense que c’est bien que ce soit contrôlé et organisé. » Au total, deux enfants sont scolarisés en élémentaire : un ukrainien et une russe qui résidait en Ukraine. Une famille a été recensé par la Croix Rouge.

Ugo Pezzetta, Maire de La Ferté-sous-Jouarre, est au micro de Crazy Radio

L’accueil des enfants, une solidarité indispensable. « Il y a beaucoup d’aspects à gérer comme l’école et le travail. Je pense que les ukrainiens n’ont pas envie de rester chez nous, ils doivent être soulagé de venir en France et dans d’autres pays d’Europe pour pouvoir se protéger et surtout les enfants, qui n’ont rien demandé à personne. J’imagine dans quel état psychologique, ils doivent être… en laissant leur papa, leurs frères, leurs oncles et parfois même des femmes qui sont restés se battre. » En tant qu’élu, que père de famille et qu’être humain, le maire de la Ferté-sous-Jouarre a été, comme de nombreux français, bouleversé par ces images de guerre. « J’espère qu’un jour, on pourra vivre dans ce monde sans avoir à regarder ce type d’évènements à côté de chez nous, mais regardons aussi un peu plus loin. » confie l’élu.

Yémen, Mali et Afghanistan… La guerre en Ukraine nous rappelle la chance d’être dans une patrie démocratique. « Je crois que dans les années à venir, il va vraiment falloir que les grands décideurs de ce monde se mettent autour d’une table pour désarmer notre planète. Le conflit en Ukraine est une chose… Mais, je pense aussi à tous les autres conflits que nous avons dans le monde, des populations agressés, mutilés et emprisonnés. » rappelle Ugo Pezzetta.

« Je crois que toute personne qui quitte son pays tient à revenir et retrouver un pays stable. » Pour rappel, la guerre en Ukraine a été déclenché le 24 février 2022 sous l’ordre du Président russe, Vladimir Poutine.