Coulommiers : Comment s’organise l’accueil des familles ukrainiennes ?

Collectes de denrées alimentaires, dons de mobiliers et de vêtements… En solidarité avec le peuple ukrainien, la municipalité de Coulommiers organise désormais l’accueil de familles ukrainiennes. Après avoir accueillit une première famille, le jeudi 17 mars 2022, une nouvelle famille doit être accueillit, cette semaine. A terme, la municipalité pourrait recevoir trois à quatre familles ukrainiennes.

Une rencontre émouvante. « Quand j’étais jeune, j’ai appris le russe, ça créé un lien supplémentaire. On a pu converser ensemble en russe. » Le jeudi 17 mars 2022, Laurence Picard a fait la rencontre de l’une des familles installées à Coulommiers. « J’ai trouvé que c’était un moment très fort. C’est une famille avec le papa, la maman, une petite fille de quatre ans, une petite fille de deux ans et deux jumeaux de trois semaines (nées le 24 février)… Ils sont nées le jour du début de la guerre, la maman a eut une césarienne et ils sont partis sur la route en voiture, dans des conditions extrêmes. Ces deux petits jumeaux… ça m’a serré le cœur. » Soulagée d’avoir pu les accueillir confortablement, l’élue a salué la générosité des Columériens. « On avait des couches, des petites balancelles et des lits de bébés. Je pense qu’ils vont se reposer, ils en ont besoin. » La plus grande des filles a intégré l’école maternelle dès le lundi 21 mars 2022. « Je pense que dans un mois, elle se débrouillera bien en français. » ajoute Sophie Deloisy.

Laurence Picard, Maire de Coulommiers et Sophie Deloisy, Conseillère Départementale du canton sont au micro de Crazy Radio

Où sont-ils loger ? Situé à proximité des commerces de proximité, la maison de ville était à la disposition des victimes de violences conjugales. « Ce pavillon était prêt à recevoir et on s’est dit que comme pour l’instant, il n’était pas occupé, l’urgence faisait qu’on les y a installé. » La déclaration en préfecture prévue ce vendredi 25 mars 2022. « On a pu mettre en place les services de la Protection maternelle et infantile (PMI) qui ont pu se rendre à leur domicile pour veiller à ce que les enfants et la maman puissent être en bonne santé. » explique Sophie Deloisy.

  • Un homme peut accompagner sa famille en dehors de l’Ukraine, si la famille totalise au moins trois enfants.

Après avoir accueillit cette famille, les services de la ville se prépare à l’arrivée d’une nouvelle famille… Un nouvel appartement doit être équipé. « On a une autre famille qui arrive et on a une autre famille d’ukrainien qui est arrivé chez des particuliers, parce qu’il y a des liens personnelles. On va les reloger parce que les gens ne peuvent pas les loger. On pousse les murs, on fait le maximum ! » Lors de la collecte organisée par l’agglomération, 7 tonnes de dons ont été récoltés en deux jours. « Des particuliers ont sollicité la préfecture pour dire qu’ils avaient parfois des chambres et des pavillons. » Grâce aux associations caritatives, les réfugiés sont accueillit dans de bonnes conditions.

Pour rappel, le Département continue également à se mobiliser pour aider les Ukrainiens.