Meaux : Recrudescence de la Covid-19… Quel est l’état épidémique du département ?

Vaccibus, vaccination pédiatrique, vaccination à domicile et boulodrome… En plus de son centre de vaccination, ouvert en janvier 2021, la ville de Meaux a multiplié ses dispositifs pour vacciner la population et combattre la crise sanitaire. « C’est un combat qui a commencé depuis longtemps. » En mars 2022, le centre de vaccination a fermé ses portes, après plus de 300 000 injections réalisées. Depuis quelques mois, les variants se multiplient et cessent de circuler en Seine-et-Marne. Zoom sur la situation épidémique.

Depuis Wuhan, le virus a circulé puis muté dans toutes les villes du monde… Après plus de deux ans, les variants continuent à voyager de commune en commune. « On est sur une septième vague. Pour être très clair, c’est à chaque fois, une nouvelle déclinaison d’un variant. On a eut le Delta qui a fait beaucoup de mal. L’Omicron qui a succédé au Delta est toujours présent, pas dans sa forme originale, c’est-à-dire au début de l’hiver dernier. Lui-même, il fait des sous-variants. » En hiver, c’est le variant BA1 qui circulaient fortement, puis le BA2 au printemps. Aujourd’hui, ce sont les variants BA4 et BA5 qui se propagent dans les foyers.

Christian Allard, Maire Adjoint à la Santé (Meaux), est au micro de Crazy Radio

En Seine-et-Marne, un secteur est-il plus touché qu’un autre ? « Le nombre de contamination sur une semaine est de 800 pour 100 000 habitants. C’est énorme quand on pense au mode de contamination, par voie aérienne. » Pour combattre le virus, l’allié principal est une dose vaccinale ou une contraction du virus (équivalente à un vaccin). Pourquoi le virus touche-t-il plus particulièrement les grandes villes comme Meaux ? « Premièrement, c’est la ville la plus peuplée de Seine-et-Marne, donc, c’est déjà un premier argument, ne l’oublions jamais, c’est donc plus propice à la multiplication d’une telle infection. Ce n’est pas que les meldois soient moins précautionneux, mais, ils sont plus nombreux. » explique le Docteur Allard.

A l’approche des vacances d’été et de la rentrée… Comment peut-on éviter une propagation trop importante du virus ? Grâce au lavage des mains, vous allez pouvoir préserver votre santé pour la rentrée. « Il est souhaitable que dans les lieux clos (transports en commun, centres commerciaux) de mettre un masque, ça doit être une démarche spontanée. » Bien évidemment, il est inutile de le porter quand on se retrouve seul dans la rue.

Depuis la fermeture des centres de vaccination… Comment peut-on désormais se faire vacciner ? « Il n’est pas question, de la part des pouvoirs publics, de rouvrir des centres de vaccination. Les professionnels libéraux sont organisés pour le faire. Il y a beaucoup de gens compétents. » Pharmaciens, médecins généralistes et infirmières… Ils sont tous autorisés à vacciner. « Tous les six mois pour les personnes de plus de 60 ans, il est important de faire un rappel. Pourquoi six mois ? Tout simplement parce qu’avec le recul, on sait que l’immunité après une vaccination ou après avoir contracté la Covid-19 va diminuer. » Pour les plus jeunes dont l’immunité est à risque, le rappel est également à prévoir.

Pour toute question ou interrogation complémentaire, n’hésitez pas à contacter l’Espace de Santé de Meaux au 01 83 69 04 64. L’équipe vous accueille du lundi au vendredi de 9h30 à 14h et de 14h30 à 17h au 14 rue des Vieux Moulins.