Elections Départementales (Canton de Coulommiers) : Véronique Lantenois Maasen et Nicolas Roch sont candidats

Elections Départementales, zoom sur le canton de Coulommiers. A l’occasion d’un entretien, Véronique Lantenois Massen (LR) et Nicolas Roch (LR), Conseiller Municipal à Saint Barthélémy ont annoncé leur intention de briguer le mandat de Conseillers Départementaux. A leurs côtés, Jocelyne Kulpa-Bettencourt, Adjointe au Maire de Mauperthuis, et Benoît Carré, Maire de Rebais priment la proximité avec Seine-et-Marne Rassemblée. Rencontre.

Véronique Lantenois Massen. Mère de deux enfants, la directrice d’un Ehpad réside à Boissy-le-Châtel. Après avoir été Ajointe au Maire à Coulommiers, en charge de la culture, du tourisme, du patrimoine et de l’attractivité de la ville (entre 2008 et 2020), l’ancienne élue souhaite poursuivre son engagement en faveur du canton. « On se lance en binôme, parce qu’on souhaite redonner une dynamique au canton de Coulommiers, on estime qu’il a été l’un des cantons oubliés du Département. » précise la candidate.

Nicolas Roch. Père de deux enfants, le candidat est un agriculteur éleveur qui prône la proximité. « Je me lance, aujourd’hui, parce que les habitants de notre canton et les élus ont perdu la proximité avec leurs Conseillers Départementaux. On a besoin de remettre de la proximité et du lien. Il y a cinquante communes dans notre Département, Conseillers Départementaux demain, nous devrons justement travailler avec ses cinquante communes et ses cinquante maires. C’est important pour avoir un vrai projet de territoire. » explique le Conseiller Municipal de Saint Barthélémy.

Véronique Lantenois Massen, Candidate Seine-et-Marne Rassemblée, est au micro de Crazy Radio

Valoriser le canton à l’échelle du Département. Parmi les compétences du Département, les candidats sont partis à la rencontre des habitants, bénévoles et entreprises pour écouter leurs principales préoccupations. « Il y a énormément de choses à faire (…) Pleins de sujets nous animent, il y a les réseaux routiers, c’est d’un point de vue global, un sujet qui ressort… Un réseau routier qui se dégrade. Il y a aussi le collège de Mouroux, on a été sensibilisé à différentes reprises par le maire, Michel Saint-Martin, qui nous a alerté sur le fait que ce collège de plus de 400 élèves, ne peut accueillir que 200 élèves, donc il s’inquiète d’être délaissé par le Département. » nous confie la candidate.

L’état des routes du canton, une préoccupation. A travers leurs échanges, Nicolas Roch a identifié une même inquiétude des acteurs du territoire : les routes. « Je pense que le réseau routier est vraiment important, en rencontrant des entrepreneurs, c’était l’une de leurs premières demandes en disant ‘si vous voulez rendre notre territoire attractif, il faut absolument travailler sur notre réseau routier’. Alors, celui qui concerne notre canton, mais aussi celui qui est à l’extérieur du canton pour rendre les accès plus faciles et dans de meilleurs conditions à l’ensemble des entreprises. » Le candidat ajoute que s’ils sont élus Conseillers Départementaux, ce contact de proximité sera leur marque de fabrique. « On a besoin d’aller vers eux, de les recevoir, de les écouter et se rendre disponible pour eux. On ira dans chaque commune, tenir une permanence à travers notre mandat, pour les recevoir et discuter avec eux. »

Nicolas Roch, Candidat Seine-et-Marne Rassemblée, est au micro de Crazy Radio

La santé au cœur de leur programme. Depuis plusieurs années, la désertification médicale est une des plus grandes problématiques du Département. Avec Seine-et-Marne Rassemblée, Nicolas Roch veut aller plus loin. « Il y a déjà des choses qui ont été mises en place avec les télécabines de consultations, donc je pense qu’il faudra renforcer sur notre territoire, ce modèle. Puis, travailler en même temps sur les pôles de santé. On a des territoire voisins, je pense à Montmirail où il y a un fabuleux pôle de santé, c’est un territoire rural comme le nôtre, on doit être capable d’avoir des pôles de santé aussi attractif, qui permettra aux médecins de rejoindre notre territoire. » Pour Véronique Lantenois Maassen, l’aide départementale doit se renforcer autour du Service départemental d’incendie et de secours (SDIS 77). « Ils manquent d’investissement et de bénévoles, donc il va falloir aussi mettre du lien dans tout ça et voir comment on peut les accompagner au mieux, pour qu’ils puissent à nouveau, avoir des effectifs convenables. »

« Nous ne sommes par maire d’une grande commune et c’est une force que nous permettra de travailler avec l’ensemble des communes de notre territoire. »

Pourquoi Seine-et-Marne Rassemblée ?« 23 cantons, 23 binômes. On œuvre les uns, les autres sur l’ensemble du territoire. L’objectif étant d’avoir une majorité qui travaillera en synergie avec Ile-de-France Rassemblée, puisque nous avons le soutien de Valérie Pécresse (…). » En plus de la Présidente de la Région Ile-de-France, le binôme compte parmi ses soutiens : Christian Jacob (Président des Républicains), Anne Chain Larché (Sénatrice et Conseillère Régionale d’Ile-de-France), Pierre Cuypers (Sénateur), Claudine Thomas (Sénatrice) et Guy Drut (Ancien Ministre, Ancien Député et Ancien Maire de Coulommiers).

Un engagement dédié au canton. « On est libres de tout mandat exécutif, donc ce sera notre unique mandat à Nicolas comme à moi. Evidemment, on a un ancrage professionnel, mais on souhaite vraiment insister sur le fait qu’on aura du temps à porter sur notre unique mandat. » conclut Véronique Lantenois Maassen.

Canton de Coulommiers. Les candidats sont : Sophie Deloisy et Michel Jozon, Philippe Fretel et Catherine Maether, Véronique Lantenois Maassen et Nicolas Roch, Nicolas Bergeron et Aude Canale. Pour voter pour votre binôme départemental, direction les urnes les 20 et 27 juin 2021.