Meaux : Développement durable, fleurissement et végétalisation… Zoom sur les actions menées.

@Mairie de Meaux - Place de l'Europe

Développement durable, fleurissement et végétalisation… Les grands projets. Les 31 mars et 1 avril 2022, Meaux a accueillit les 17ème Assises de Villes et Villages Fleuris. Actuellement doté de quatre fleurs au label national, la municipalité a pour ambition d’obtenir la Fleur d’Or. Réaménagement du Jardin des Trinitaires, requalification de la Place de l’Europe et installation d’un arboretum francilien au Parc du Pâtis… Zoom sur les actions menées par la ville.

Dans le domaine du développement durable, Jean-François Copé compte recenser 50 000 arbres sur la commune en 2026 (contre 25 000, aujourd’hui). « Nous allons tout faire pour que notre ville continue d’être aussi végétalisé, aussi fleurie, avec des pistes cyclables, des circulations douces, des constructions haute qualité environnementale, une énergie propre avec le photovoltaïque et la géothermie. » Depuis 2018, ce sont 313 arbres qui ont été abattus pour des raisons de sécurité contre 2 650 arbres plantés. Au total, ce sont 14 775m² qui ont été végétalisés.

« Toute la ville est connectée, elle est transversale par rapport aux domaines que je traite. » Handicap, enseignement et même commerces… Les délégations des différents adjoints se mêlent pour construire des projets ambitieux. Pour exemple, au Parc du Pâtis, l’aire de jeux inclusive fait l’unanimité auprès des parents comme des enfants en situation de handicap qui peuvent jouer dans un cadre idyllique.

Marie-France Mahoukou, Maire-Adjointe déléguée à l’Écologie, au Développement durable, à la Végétalisation et au Fleurissement, est au micro de Crazy Radio

Le grand plan de végétalisation. Avec la requalification de la Place Doumer (Monuments aux Morts de 1903), c’est un îlot de fraicheur urbain qui a vu le jour, doté d’arbres, de fleurs et des graminées qui ont été plantés. Une fontaine eau potable est également à la disposition des visiteurs. « Nous essayons de végétaliser un petit peu plus tous les lieux qui sont déjà végétalisés, requalifier certains endroits et déminéraliser d’autres lieux. Par exemple, nous avons la Place Doumer que nous avons déminéraliser. » Pour égayer le quotidien des travailleurs et des habitants, certaines places reprennent vie grâce à la végétalisation. « Il y a la place de l’Europe où nous avons mis en place un jardin éphémère, c’est la troisième phase parce qu’il y a avait déjà eut une phase de végétalisation donc, les jardins éphémères sont à destination des écoles mais également du public, comme le tribunal, la gendarmerie, la police municipale ou nationale. » Le premier jardin éphémère adopte les couleurs du Japon.

En direction du Parc du Pâtis, l’arboretum francilien se construit avec la plantation de 1 000 arbres. Le projet prévoit l’installation d’un système de QR Code pour identifier les différentes espèces. « Il y a aussi le Chemin Blanc sur lequel nous avons mis en place un verger à destination du public et des enfants. En tant qu’enseignante, je suis à fond sur la pédagogie pour montrer aux enfants tout ce qu’il est possible de faire. Ils vont voir l’évolution d’un arbre au fil de l’année et manger depuis ces arbres fruitiers. Il y a des mûres, des framboises, des pommes et des poires. » En tout, ce sont 1 400 fruitiers, arbres et arbustes qui ont été plantés. Les habitants pourront déguster les fruits en libre-service.

  • Un enclos mobile accueillera des moutons pour une tonte respectueuse de l’environnement. « Les moutons vont tondre à la place de l’homme. » Un berger est chargé du bien-être des moutons.

Dans les écoles meldoises, les espaces verts se développent. Pour sensibiliser les jeunes meldois à la préservation de la planète deux premières mini forêts de deux mètres ont pris place dans deux premières écoles meldoises. « Nous avons vu depuis plusieurs années maintenant, que les canicules dont de plus en plus importantes avec le changement climatique. Nous devons mettre en place des stratégies donc avec Emmanuelle Vielpeau, nous avons pensé à des mini big forests à mettre en place dans certaines écoles assez bitumés dans lesquelles, les enfants ne peuvent pas se rafraichir. » Dans les cours de récréation, ces premières mini forêts poussent rapidement.

Mise en place de 50 carrés de potagers. Dans une démarche pédagogique et ludique, les enseignants prennent possession des carrés de potagers. « Dans certaines écoles qui en ont fait la demande, à partir d’un projet pédagogique, nous avons installés des carrés potagers pour montrer aux enfants comment faire du jardinage, comment pousse une plante, comment est fait la nature, comment en prendre soin et qu’il y a des saisonnalités. » Enseignante à l’école maternelle du Temple, Marie-France Mahoukou compte bien investir ce nouvel outil. « Nous avons deux carrés potagers que nous allons prochainement investir, on va nous ramener de la terre, du terreau et nous allons montrer aux enfants comment jardiner. » souligne l’élue.

L’obtention de la Fleur d’Or au label de Villes et Villages Fleuris est espéré pour 2025.