La Ferté-sous-Jouarre : Avec l’éco-organisme ALCOME, la ville agit contre les mégots de cigarettes abandonnés sur les voies publiques

@La Ferté-sous-Jouarre

Améliorer le cadre de vie. Le mercredi 9 mars 2022, La Ferté-sous-Jouarre a officialisé son adhésion au programme Villes Pilotes de l’éco-organisme ALCOME, spécialisée dans le nettoiement des mégots de cigarettes abandonnés sur les voies publiques et la sensibilisation des fumeurs aux gestes responsables. En tout, six communes ont été sélectionnés (urbaines, rurales et touristiques) comme villes pilotes. En Ile-de-France, La Ferté-sous-Jouarre est la seule municipalité retenue.

  • ALCOME, c’est quoi ? Agréé par les pouvoirs publics en 2021 sur la filière à Responsabilité Elargie des Producteurs (REP) des mégots. Pensée par les principaux fabricants de tabac, ALCOME est issue de la Mission Mégots.

« La propreté est élément incontournable du cadre de vie. »

Pourquoi La Ferté-sous-Jouarre a-t-elle candidaté au programme ? « On s’inscrit sur une démarche en faveur de la propreté dans le domaine public et sur tout ce qui contribue à améliorer l’environnement qualitatif qu’on va laisser aux générations futures. » Le dispositif prévoit plusieurs étapes : procéder à un état des lieux, tester des méthodes, dimensionner un plan d’action, sensibiliser les fumeurs (avec une communication de proximité), capitaliser sur les expériences des autres communes et évaluer les premiers résultats.

Daniel Durand, Maire Adjoint au Cadre de vie, est au micro de Crazy Radio

« Le combat pour la propreté est un combat du quotidien. » A l’occasion de l’officialisation de leur partenariat, Marie-Noël Duval a notamment salué l’engagement de la commune. « La commune est en avance par rapport aux autres communes et très bon élève. » La Directrice Générale d’ALCOME espère réduire la présence de mégots sur la voie publique de -40% en 2027. « On va être aidé et conseillé avec ALCOME, parce que nous faisons partie des six communes qui ont été sélectionné, ce qui veut dire que chaque commune va apporter sa pierre à l’édifice. » Comment ? En fournissant des cendriers de poche, des cendriers de rue et en apportant une aide financière aux communes pour des opérations de nettoiement… ALCOME souhaite également se rapprocher des quatre buralistes de La Ferté-sous-Jouarre pour sensibiliser les habitants.

Quatre hot-spots ciblés. A La Ferté-sous-Jouarre, une étude approfondie des secteurs victimes d’incivilités a été repéré. « On a une trentaine de hot spots mais, on a les moyens qui sont les nôtres. On va se lancer déjà sur quatre premiers hot-spots pour bien comprendre. N’oublions pas que nous avons des objectifs qui nous sont fixés, il faut impérativement qu’on diminue le nombre de mégots, sinon, nous ne bénéficierons pas de l’aide financière d’ALCOME. » Pour l’heure, la municipalité possède une quarantaine de cendriers. « On n’a pas encore répondu au besoin total du territoire et ALCOME va nous aider, parce qu’il y a des choses qu’on ne voit pas seul. » Objectif ? Sensibiliser les fumeurs à jeter leurs cigarettes dans un cendrier.

  • « Il y a des mégots où il y a des zones de stress. » Les hot-spots ne sont pas particulièrement situés en face des commerçants, mais plutôt aux abords des arrêts de bus et des places de stationnements.

« Il ne s’agit pas de pointer du doigt les fumeurs, mais de faire en sorte que le mégot ne se retrouve pas sur le domaine public. » Les premiers quatre hot-spots ciblés sont situés sur les secteurs du Carré d’as, du jardin de l’île, du parking de l’école Limon et devant la Poste. Aujourd’hui, la commune opte pour la sensibilisation avant les sanctions.

  • Depuis sept mois, la collecte de mégots a recueillit près de 15 kilos de mégots.