Vaccination à Crécy-la-Chapelle : « C’est la course au rendez-vous, aujourd’hui ! »

Le campagne de vaccination continue en Seine-et-Marne. Depuis le 18 janvier 2021, les 12 centres du département accueillent  les personnes âgées de 75 ans, les professionnels de santé de plus de 50 ans (aides à domiciles, sapeurs-pompiers) et ceux de moins de 50 ans qui présentent des comorbidités ou en situation de handicap. Retour sur la gestion de cette crise sanitaire à Crécy-la-Chapelle.

L’Ehpad épargné par la pandémie. Depuis le début de cette crise sanitaire, le personnel de la maison de retraite a suivi précautionneusement les instructions gouvernementales pour protéger leurs familles et les résidents. Entre le respect des gestes barrières et le fait de dormir près de l’Ehpad, le personnel a réduit les risques de contamination. « Rapidement, ils ont mis en place des mesures préventives en terme de gestes barrières, que ce soit au niveau du port du masque, du lavage des main, le fait de faire en sorte que les résidents restent au maximum en chambre, limiter malheureusement les visites familiales (…) On est dans une démarche qui va être longue, il y a une fatigue qui s’installe… une souffrance du personnel (…). » Face à la durée des instructions, les résidents de l’Ehpad vivent dans la détresse.

51 résidents vaccinés. Depuis le 25 janvier 2021, les résidents de la maison de retraite ont reçu leur première injection du vaccin Pfizer. Sur les 63 résidents, 51 personnes âgés ont reçu leur seconde injection. Afin de ne gaspiller aucunes doses, des Créçois volontaires (hors Ehpad) ont également été vaccinés.

Christine Autenzio, Maire Adjointe à la Solidarité de Crécy-la-Chapelle, est au micro de Crazy Radio

Peu de doses et des questions sans réponses. La difficulté de l’acheminement des doses du vaccin est un problème national. A Crécy-la-Chapelle, les volontaires ne manquent pas pour se faire vacciner… Seuls les doses manquent. « On touche une population déjà fragilisé (…) pour les personnes très âgés, je sais que c’est compliqué pour prendre rendez-vous (…) Donc si, ils n’ont pas de famille ou de voisins, ils font appel à nous. (…) On est sur des plateformes qui nous demandent de rappeler, donc il y a une certaine lassitude qui s’installe (…) Nos administrés ont la possibilité de se faire vacciner sur trois pôles identifiés : Coulommiers, Meaux et Lagny-sur-Marne. » explique Christine Autenzio.

Des centres de vaccination avec une zone géographique ? Pour faciliter la prise de rendez-vous, la solution pourrait résider dans l’idée de vacciner localement. « L’idée de faire en sorte qu’on ait qu’un lieu… Par exemple, nous Crécy-la-Chapelle, dépendant de l’agglomération de Coulommiers Pays de Brie, aurait peut-être simplifié le dispositif. (…) On a proposé de mettre à disposition un véhicule, pour ceux qui n’auraient pas de possibilités. Mais encore, faut-il qu’ils aient un rendez-vous. (…) Quand un vaccin arrive, il faut être réactif, parce qu’on sait qu’une information qui arrive à 17h… et bien à 22h, il n’y a plus de possibilités d’avoir un rendez-vous (…) » Lorsque de nouveaux rendez-vous ont été disponibles sur le site de Coulommiers, les doses ont été réservé en seulement 4 heures.

La Seine-et-Marne possède 12 centres de vaccination. Dans le Nord Seine-et-Marne, les villes de Coulommiers (Maison de la Santé pluridisciplinaire), Meaux (Colisée de Meaux), Lagny-sur-Marne (Salle polyvalente Totem), Pontault-Combault (Salle des fêtes) et Chelles (Centre culturel de Chelles) accueillent les volontaires qui ont pris rendez-vous juste ici, en fonction des doses distribuées.