Depuis deux ans, la Région Île-de-France, portée par Valérie Pécresse, a décidé d’offrir à tous les élèves de seconde, une tablette numérique ou un ordinateur portable. Une opération qui a pour but de rendre plus accessible l’éducation et qui, à l’heure de la crise sanitaire, est indispensable pour les étudiants qui sont sans outils numériques à la maison. Hamida Rezeg, Vice-Présidente de la Région Île-de-France en charge du Tourisme, a souligné l’importance de cette opération. « C’est important de faire aujourd’hui la distribution à des élèves de seconde, car avec la crise Covid-19, malheureusement, beaucoup d’élèves n’ont pas pu avoir accès à ses cours. Un virage numérique, c’est important pour poursuivre en toute sécurité ses cours. »

Plus de 347 000 outils numériques distribués, c’est le bilan de ses deux années d’opération scolaire. Depuis le début de la distribution, en septembre 2020, plus de 137 000 outils numériques ont été donnés aussi bien aux élèves qu’aux professeurs. Jusqu’en terminale, ils pourront garder leur tablette numérique de fabrication française. Lundi 5 octobre 2020, les élèves de seconde du lycée professionnel Charles Baudelaire de Meaux ont reçu leur nouvel outil de travail.

Hamida Rezeg, Vice-Présidente de la Région Île-de-France en charge du Tourisme, est au micro de Crazy Radio

Hamida Rezeg, Vice-Présidente de la Région Île-de-France en charge du Tourisme, était présente pour cette distribution au lycée professionnel Charles Baudelaire, où elle était elle-même étudiante, au micro de Samara Nivoix. « C’est avec beaucoup d’émotion que je reviens ici, aujourd’hui, au nom de la Région Île-de-France et de Valérie Pécresse, de distribuer des tablettes numériques aux élèves de seconde, parce que j’ai été élève et enseignante, ici. Et, c’est vrai que je trouve que depuis on a fait un excellent virage numérique (…). »

100% des lycéens de la Région Île-de-France auront accès à cet ordinateur ou à cette tablette numérique. Un outil pédagogique et un espace de travail auquel les étudiants pourront accéder même hors connexion internet. « Ils vont trouver leurs livres qui sont numérisés à l’intérieur pour poursuivre les cours, même s’il n’y a pas de connexion et ça, c’est important. Puis, il y a Qioz, c’est vraiment une plateforme d’apprentissage des langues, donc que ce soit l’anglais, l’espagnol, et bientôt, il va y avoir le portugais. On va essayer de tendre vers plusieurs langues, pour qu’il y ait vraiment un panachage de plusieurs langues étrangères. L’apprentissage de la langue, c’est très important pour les élèves.« 

Un virage numérique français. Favoriser le Made in France est une volonté de la région pour encourager les étudiants à créer eux-mêmes leurs propres produits. Mise à l’honneur, l’entreprise francilienne Unowhy va sûrement donner des ailes aux lycéens.