Meaux : La municipalité renouvèle son partenariat avec le FIPHFP

« Ici, on a vraiment fait du handicap, une priorité absolue. » En juillet 2022, la ville de Meaux et la Communauté d’Agglomération du Pays de Meaux ont renouvelé leur partenariat avec le Fonds pour l’insertion des personnes handicapées dans la fonction publique (FIPHFP). Objectif ? Placer l’inclusion au cœur des préoccupations. En France, 12 millions de personnes sont touchées par un handicap… Alors, pour lutter contre l’exclusion, les collectivités s’engagent massivement.

Un engagement renouvelé sur trois ans. Pour la quatrième fois consécutive, la ville de Meaux et la Communauté d’Agglomération du Pays de Meaux renforcent leurs actions en faveur de l’inclusion. La convention prévoit un plan pluriannuel d’actions fixé pour 2022-2024 avec une subvention de 196 460 euros. « C’est accompagner nos agents en situation de handicap, afin que leur poste soit en adéquation avec leur handicap. C’est aussi faire du sourcing, c’est aller rechercher des gens qui sont porteurs d’un handicap et qui cherchent un travail : mettre en adéquation l’offre et la demande. » La convention permettra à 12 personnes en situation d’un handicap d’être engagées.

Emmanuelle Vielpeau, Maire Adjointe au Personnel (Meaux) et Marc Desjardins, directeur du FIPHFP sont au micro de Crazy Radio

Un partenariat gagnant-gagnant ? « Quand on fait le bilan sur les trois dernières conventions, c’est une vraie plu value. Sans eux, on ne pourrait pas tout faire, en terme de handicap, avec nos agents. Plus on en parle, plus on en fait. On a la chance d’avoir Laeticia Blay, une Maire Adjointe extraordinaire sur le handicap. Ce mandat est particulier en terme de transversalité. » La convention permettra la mise en place d’un comité de pilotage avec des partenaires comme CAP emploi 77, mais aussi, pour renforcer la formation des personnes porteuses d’un handicap.

« En tant qu’employeur, nous avons l’obligation d’avoir 6% de la masse salariale qui soit porteur d’un handicap. » En octobre 2009, la ville de Meaux a signé sa toute première convention avec le FIPHFP. La Communauté d’Agglomération a suivit les traces de la municipalité en 2015. « Ce qui nous importe, c’est que la plupart des employeurs français soient impliqués dans une politique handicap. Le partenariat que nous avons avec Meaux et la Communauté d’Agglomération permet de construire, d’assurer et de développer cette politique. » Grâce à cette convention, le directeur espère accompagner les élus dans leurs actions.

En matière de handicap… La municipalité doit travailler sur le sourcing, le recrutement des personnes en situation d’un handicap en adéquation avec leurs postes. « La ville de Meaux a beaucoup avancé, son taux d’emploi a avancé, le nombre de recrutement et de maintien dans l’emploi. C’est une progression sur laquelle, il faut veiller. Je crois que Monsieur Jean-François Copé s’est extrêmement impliqué dans cette politique. » Le taux d’emploi des personnes en situation de handicap est à 4,87% pour Meaux contre 2,98% pour le Pays de Meaux. La convention permettra à la ville d’atteindre le taux légal de 6%.

A quoi sert le FIPHFP ? L’établissement public finance les actions de recrutement, de maintien dans l’emploi, de formation et d’accessibilité des personnes en situation de handicap dans les fonctions publiques. « Une série d’aide qu’on appelle la compensation. Par exemple, c’est le transport entre le domicile et le travail pour une personne qui ne peut pas prendre les transports en commun, des prothèses auditives pour une personne qui a des problèmes de surdités. Le FIPHFP finance des choses très concrètes. » En France, ce sont 400 conventions qui ont été signées.

Pour rappel, la ville de Meaux a signé sa quatrième convention avec le Fonds pour l’insertion des personnes handicapées dans la fonction publique. Objectif ? Agir en faveur d’une politique inclusive pour les personnes en situation de handicap.