Vincent Raffaitin présente son tout premier roman jeunesse : le Clan de l’Ogre Advar !

Roman, livre d’enquête et escape game… Avec une vingtaine d’ouvrages à son actif, Vincent Raffaitin embarque les lecteurs dans des aventures de contrées lointaines. Son thème de prédilection ? Les livres documentées et historiques. En avril, l’auteur meldois nous offre deux lectures : le Clan de l’Ogre Advar et Panique sur la côte de Granit rose. Portrait d’un auteur aux multiples facettes.

Résidant à Meaux, Vincent Raffaitin a obtenu son baccalauréat scientifique au Lycée Henri Moissan. Si son nom ne vous est pas méconnu… C’est parce l’auteur fait partie intégrante de la troupe du Théâtre Gérard Philipe de Meaux. Pendant la crise sanitaire, sa plume s’affine pour nous plonger dans des univers parallèles. « J’ai commencé à écrire avant la crise Covid-19, mais tout cette période d’isolement et d’enfermement chez soi m’a permis de me concentrer sur l’écriture. » L’écrivain nous aura concocté pas moins de 15 ouvrages pendant toute cette période. « Je ne me voyais pas ne rien faire, donc, j’ai continué à créer en écrivant beaucoup, beaucoup, beaucoup. » nous confie Vincent Raffaitin.

Contes, romans, polar, biographie et thriller… Oubliez tout ! L’auteur nous emporte dans de nouveaux horizons. « Il y a pour enfants dans des univers un peu historique, dans des univers de jeux vidéos (Minecraft, Fortnite) et aussi pour les adultes, on touche plus à des choses comme l’histoire avec Molière ou De Vinci, des romans d’enquête policier un peu sordide. » Escape game et livre d’enquête… C’est en famille que la lecture se vit. « Le lecteur n’est plus seulement un lecteur, il devient un acteur de l’histoire. » En quelques pages, l’écriture interactive surprend et bouscule toutes nos limites.

Vincent Raffaitin, auteur, est au micro de Crazy Radio

Zoom sur le Clan de l’Ogre Advar. Edité par Gulf Stream, c’est le premier roman jeunesse de Vincent Raffaitin. Le Clan de l’Ogre Advar, c’est l’histoire tendre d’une amitié sincère mécomprise entre un ogre et une Bottermers. « Sur cette planète, on rencontre l’ogre Advar qui s’est fait chassé de son île parce que croiser un ogre est signe de mauvais présage. Après avoir traversé les océans tumultueux à la nage, il se retrouve sur l’île de Bellevue où il rencontre une petite Alice, une Bottermers qui ressemble aux humains. Ils vont se lier d’amitié malgré leurs grandes différences. » Un véritable message d’espoir qui nous emporte en douceur vers les multiples obstacles que vont parcourir l’ogre Advar et Alice.

Un roman jeunesse poétique. A la couverture, le choc des gabarits fait sourire, sans surprendre. Alice assise sur l’épaule d’Advar ne semble pas craindre une mauvaise réaction de l’ogre. « Il y a toute une histoire d’amitié, d’acceptation de la différence, on est sur un roman jeunesse à partir de 7 ans. L’enfant peut le lire tout seul, c’est joliment illustré par Lisa Guisquier. » Une histoire jeunesse pour sensibiliser à l’acceptation de l’autre. « J’ai deux enfants. C’est une façon aussi d’aborder ce que j’ai envie de leur dire et de défendre : l’acceptation et l’amitié. » précise l’auteur.

Vincent Raffaitin, auteur, est au micro de Crazy Radio

Zoom sur Panique que la côte de Granit rose. Terre de cœur de l’écrivain, la Bretagne est particulièrement vivante dans ce dernier ouvrage. « C’est un escape game en Bretagne, ça fait parti des collections Beluga. Ça se passe à Perros Guirec, on suit un enfant qui invite ces amis à son anniversaire avec une petite lettre codée et… une de ces amis a été kidnappée. Il va remonter toute la trace pour essayer de la retrouver. Le lecteur va devoir résoudre toutes les énigmes auxquelles le petit garçon est confronté. » Mais comment ? En vous baladant dans la lecture !

Un livre espace game, c’est quoi ? « On commence la lecture, on est bloqué par une énigme et tout ce qu’on a pu lire avant, va nous servir à résoudre cette énigme. Au début, c’est assez simple parce qu’on a lu quatre ou six pages, mais quand on arrive à la centième page, il y a cent pages d’informations qui peuvent nous être utiles pour trouver des codes. » En bref, le livre est un jeu. « Je me suis renseignée sur les légendes et l’histoire locale, ça transpire un peu dans le livre. » souligne Vincent Vaffaitin, l’auteur meldois le plus plébiscité en Bretagne.

Roman, livre d’enquête et escape game… En avril, l’auteur meldois nous offre deux lectures : le Clan de l’Ogre Advar et Panique sur la côte de Granit rose. Les ouvrages sont d’ors et déjà disponibles en librairies.