Pays de Meaux : Avec l’Académie Junior des Arts et de la Culture, les jeunes profitent d’activités en plein air et de loisirs créatifs !

L’Académie Junior du Pays de Meaux. Du lundi 2 au vendredi 6 mai 2022, les jeunes habitants de l’agglomération, âgés de 6 à 11 ans, ont profité d’activités en plein air et de loisirs créatifs. Sophrologie créative, jardin pédagogique, découverte du pop art et éveil ludique à l’anglais et à l’espagnol… Les enfants de 6 à 8 ans ont pu acquérir de nouvelles compétences dans une ambiance bienveillante.

Cupcakes créatifs, initiation au hip-hop, découverte de jeux de société, découverte du métier de streamer et initiation au street art… Les enfants de 9 à 11 ans se sont épanouis dans les différentes activités. En mêlant la culture aux loisirs, l’Académie Junior des Arts et de la Culture apporte une complémentarité à l’Ecole Intercommunale des Sports. « Aujourd’hui, on est sur le skate-park, ils font à la fois du roller et du skate. On a essayé de mélanger les activités en intérieur et en extérieur au vu des conditions météorologiques. » Le lundi 2 mai 2022, c’est avec Session Freestyle que les enfants se sont lancés sur les planches et les rollers pour une après-midi sous la thématique de la glisse.

Bernard Lociciro, Vice-Président du Pays de Meaux en charge de la Culture et de l’Enseignement Culturel

Trois sessions plus tard… Quel accueil les jeunes réservent-ils à l’Académie Junior du Pays de Meaux ? « C’est un retour favorable. Les jeunes sont toujours preneurs quand on leur propose des choses qui vont vers l’excellence. Notre but est de nous démarquer par rapport à l’encadrement avec des gens qualifiés pour que les jeunes explorent les activités. » A chacune de leurs visites sur les ateliers, Bernard Lociciro et Jérôme Tisserand, Maire Adjoint à la Culture (Meaux) observent les enfants et leurs encadrants pour perfectionner la formule.

Quel est l’atout de l’Académie Junior du Pays de Meaux ? Grâce aux différentes activités, les enfants découvrent de nouvelles disciplines et de nouveaux métiers avec des enfants de leurs âges. Que ce soit en extérieur ou en intérieur, les jeunes lâchent leurs téléphones ou leurs ordinateurs, le temps de l’activité. « On investit des lieux emblématiques de notre Communauté d’agglomération. Aujourd’hui, on est à Meaux, on ira tout à l’heure à Nanteuil-lès-Meaux, il y a un stage à Poincy, les stages précédents, on était sur Monthyon et Quincy-Voisins… C’est une façon d’apporter une complémentarité aux offres d’activités jeunesse des communes. » Avec un tarif unique de 60 euros par semaine, et par enfant, ils peuvent profiter d’une multitude de loisirs.

L’académie Junior des Arts et de la Culture, un avant-gout de l’Académie de la Culture et des Loisirs. Face à une perte grandissante des adhérents de la Maison de la Jeunesse et de la Culture (MJC), conséquence indépendante de la crise sanitaire… Avec l’Académie de la Culture et des Loisirs, l’agglomération prévoit une restructuration. « L’Académie de la Culture et des Loisirs qui va remplacer la MJC (Maison de la Jeunesse et de la Culture) en apportant une offre supplémentaire, complémentaire et tirée vers l’excellence sans rien abandonner de la MJC, bien au contraire, en développant et en améliorant les choses. » Objectif ? « Offrir beaucoup plus en explorant des domaines qui n’étaient pas explorées par la MJC. » Face aux demandes des jeunes et de leurs familles, une offre adaptée est en construction.

« En terme de culture, nous ne sommes pas cloisonnés. Il faut explorer d’autres domaines parce que les jeunes sont en demande. » Pour les prochaines vacances de la Toussaint, d’hiver et de printemps… Les équipes se mettent déjà à l’œuvre. « Il faut maintenant essayer de mettre en place tout ce qui est plus intéressant et structurant pour nos jeunes. Trouver des intervenants nouveaux, proposer de nouvelles activités et puis, voir comment nous pouvons être complémentaires des autres structures. » En explorant le domaine du numérique, l’agglomération souhaite apporter aux enfants un enrichissement culturel personnalisé.

L’Académie Junior du Pays de Meaux peut-elle s’agrandir ? Au vu du succès rencontré, la Communauté d’Agglomération doit d’ors et déjà restreindre son accueil aux enfants ayant déjà profité de ces activités. « Sur les quelques 160 ou 200 jeunes qui ont fréquenté l’Académie, on a eut des jeunes différents parce que c’était l’une de nos prérogatives et il fallait qu’on conserve ces critères. On va essayer d’ouvrir à plus de jeunes pour les prochaines vacances et on essayera de veiller à l’équilibre, à la mixité entre les filles et les garçons. Il faut l’étudier en toute rigueur budgétaire parce que même si, le coût modique de 60 euros par famille ne les contraint pas, il est hors de question de l’augmenter. » souligne Bernard Lociciro.

Vous l’aurez compris, les inscriptions à l’Académie Junior du Pays de Meaux, pour les prochaines vacances, sont à surveiller de très près.