Miss Seine-et-Marne 2022 : Qui succèdera à Laura Mordomo ?

@Miss Seine-et-Marne

Qui sera la prochaine Miss Seine-et-Marne ? Le samedi 21 mai 2022, le tout nouveau comité de Miss Seine-et-Marne éliera notre prochaine reine de beauté locale à l’Espace André Malraux de Claye-Souilly. Quelques mois seulement après le sacre de notre Miss Ile-de-France, les élections départementales en Ile-de-France reprennent des couleurs et redoublent d’ambition. Un objectif ? Avoir une Seine-et-Marnais pour prochaine Miss Ile-de-France.

Quatre années plus tard… Miss Seine-et-Marne 2018 va pouvoir rendre son titre. Au vu de l’attente autour d’un retour de l’élection, Ugo Collonge (Délégué Départemental) a sollicité son père Sylvain Collonge (Président du comité) pour reprendre le comité Miss Seine-et-Marne… Une belle histoire de famille puisque sa belle-mère, Annabelle Mellot (Trésorière) a rapidement rejoint l’aventure pour organiser une élection tous les ans.

  • Pour la prochaine élection de Miss Ile-de-France, une Seine-et-Marnaise pourra donc représenter les couleurs de notre département, et peut-être succéder à Diane Leyre.
Ugo Collonge, Délégué Départemental du Comité Miss Seine-et-Marne, est au micro de Crazy Radio

12 candidates pour une seule couronne. Depuis quelques jours, les filles ne se quittent plus. Entre les différents défilés et les séances photos, les douze candidates sont pleinement lancées dans cette aventure humaine. Du côté du Comité Départementale, les derniers jours sont chargés. « On est dans le rush, c’est vrai que c’est compliqué, il y a beaucoup de choses à organiser… C’est notre première donc on veut que tout soit parfait. » Plébiscité par les jeunes filles, le concours départemental a attiré plus 68 seine-et-marnaises. « Quand on se lance, on espère toujours que ça fonctionne et qu’il y ait des candidatures. Le fait que la Seine-et-Marne soit le département où il y a eut le plus de candidatures en Ile-de-France, c’est génial ! Le fait que la salle soit complète en deux heures, c’est génial aussi, ça nous donne de l’ambition pour les prochaines années pour faire encore mieux. » se réjouit Ugo Collonge.

Toutes embarquées dans cette même aventure, les candidates profitent de chaque jour. Après un premier shooting au Jardin Bossuet de Meaux, les candidates se sont entraînées à marcher au Shopping Promenade de Claye-Souilly pour leur journée d’intégration. « C’est vrai qu’il y a une certaine bienveillance entre elles et un esprit de camaraderie, c’est top. Il faut pas oublier que c’est une aventure humaine avant tout, c’est une aventure unique. Je pense qu’on a dépassé le fait qu’il y ait une gagnante à la fin, je pense qu’elles sont toutes contentes de faire partie des douze candidates. C’est que du positif pour la suite ! » Si une seule d’entre elle, peut-être couronnée Miss Seine-et-Marne, d’autres filles peuvent être repêchées pour l’aventure Miss Ile-de-France.

La Ferté Gaucher, Meaux, La Mée-sur-Seine, Chalifert et LieusaintLes douze candidates viennent des quatre coins de la Seine-et-Marne. « On a essayé de sélectionner des filles avec des profils différents. Je pense que finalement, cette promotion donne envie. » Comment les filles se préparent-elles à l’élection ? « Elles ont hâte de se retrouver à chaque fois. Là, on se retrouve pour les répétions. Elles ont réservés un Airbnb le soir des répétitions pour pouvoir répéter ensemble. Elles ont envie d’être ensemble et de profiter à fond de l’aventure. Je pense que le stress, elle l’aura au moment de monter sur scène. » D’ici là, les douze candidates se lient les unes aux autres.

Avant l’élection, est-ce que les candidates sont évaluées ? « On regarde les comportements de chacune, savoir si l’esprit camaraderie est là, si elles sont dans l’échange, si elles sourient, on ne les évalue pas mais on regarde leur comportement. » L’une des qualités convoitées par le comité ? La gentillesse. Dans cette aventure familiale, l’entraide est de rigueur, que ce soit entre le comité ou entre les miss.

Pour celles qui n’ont pas été retenues… Pas de panique ! Les inscriptions sont d’ors et déjà ouvertes pour l’année prochaine. « Il y a des filles qui se sont présentées au casting, trois ou quatre fois, avant d’être sélectionnées pour l’élection. C’est bien, ça montre la détermination et la persévérance. A toutes les filles qui sont venues au casting et qui n’ont pas été sélectionnées, ce n’est que le début ! Venez l’année prochaine, vous avez encore toutes vos chances. » Cette année, le comité accompagne les filles qu’ils ont jugé les plus matures pour s’embarquer dans cette belle aventure… Mais l’année prochaine, vous pourriez bien être la prochaine !

A quoi ressemblera cette élection de Miss Seine-et-Marne ? « C’est plutôt une élection type de Miss. Il y aura plusieurs plateaux, un défilé en robe de cocktail, un défilé en maillot de bain et un défilé en robe de soirée. Ça va être interrompu par des passages de Miss France et de Laura Mordomo. » Diane Leyre, Miss France 2022, fait partie du jury de l’élection. Sur scène, Laura Mordomo viendra s’exprimer sur ces quatre années de règne avant de finalement rendre sa couronne à l’une des douze candidates.

En coulisses, les filles pourront réaliser une mise en beauté selon leurs propres critères. Pour l’élection, elles seront chouchoutées par la même équipe que lors de la séance photo officielle. « Il faut savoir que pour les coiffures et le maquillage, c’est elles qui choisissent. Evidemment, elles sont maquillées et coiffées par l’école Silvya Terrade de Dammarie-les-Lys, mais en revanche, on ne leur impose pas de coiffure ou de make up. On peut les conseiller, mais on est vraiment sur une mise en valeur personnelle. Si, elles pensent que le bleu leur va mieux, alors qu’elles mettent du bleu. » Alors les filles, osez juste être vous-mêmes !

« Je sais que les douze sont capables de l’être. Les douze ont les mêmes chances ! » Alors, qui sera la prochaine Miss Seine et Marne et succèdera à Laura Mordomo ? Réponse ce samedi 21 mai 2022 à l’Espace André Malraux de Claye-Souilly.

  • Le titre de Miss Seine-et-Marne est qualificatif pour les concours de Miss Ile-de-France puis Miss France.