Villenoy : L’abri conique anti-aérien, un monument historique en pleine réhabilitation

Un monument unique en France. Au fond du parc de l’Hôtel de Ville de Villenoy, un bâtiment en forme de cône se dresse fièrement.

Longtemps oublié, l’abri conique anti-aérien est désormais sous les feux des projecteurs.

Fin 2021, l’abri conique anti-aérien participe au programme Sauvons nos monuments de Dartagnans. « Il y avait avant tout, un premier vote pour déterminer un monument par Département. » En Seine-et-Marne, le monument obtient la faveur des habitants.

Construit en 1938 et 1940, à la veille de la Seconde Guerre Mondiale, l’abri conique doit être rénové.

Pour préserver son patrimoine mémoriel, la municipalité a participé à la deuxième phase du programme Sauvons nos monuments. Grâce aux dons, plus de 8 500 euros ont été récoltés et seront consacrés aux travaux. « C’est quelque chose auquel, je suis très attaché. Villenoy a été quand même la plaque tournante de l’économie du Pays de Meaux, il y a plusieurs années… D’ailleurs, qui dans sa famille sur le Pays de Meaux n’a pas une personne qui a travaillé à la Sucrerie ou à l’Union commerciale ? Je souhaitais que ce soit reconnue et que ce soit mis en avant. » explique Emmanuel Hude.

Emmanuel Hude, Maire de Villenoy, est au micro de Crazy Radio

Un cône haut de 18 mètres chargé d’histoire. Construit pour protéger le personnel de la Sucrerie de Villenoy des différentes attaques, l’abri conique a accueillit près d’une centaine de personnes, lors de deux alertes de 1944. Le monument est un témoignage tragique de la vie des habitants de Villenoy et du Pays de Meaux, dont il est important de se souvenir. Débutés en septembre 2011 à l’initiative de François Daveau, les travaux de réhabilitation de l’abri conique financés par la commune, se sont poursuivis tout au long de l’année 2013.

  • Grâce à l’intervention des cordistes de la société chelloise Altissur, les parois externes du cône ont retrouvé un aspect presque neuf, la maçonnerie des trois entrées du sous-sol a été reprise, un éclairage sur batterie de cinq pièces du rez-de-chaussée et du sous-sol a été réalisé et, comme en 1944, chaises et bancs de bois permettent aux visiteurs de s’imaginer attendre la fin d’une alerte aérienne.

Rénover le bâtiment pour l’ouvrir plus régulièrement aux visites. Si des visites en groupe sont organisées régulièrement le 8 mai, le 11 novembre et les week-end des journées du patrimoine… Le maire de la commune souhaite ouvrir les portes du monument pour des visites plus thématiques. « L’objectif avec les travaux dans les anciennes écuries qui feront le lieu d’accueil de la visite de l’abri conique, c’est de l’ouvrir le plus souvent possible et de le faire connaître.«  Objectif ? Faire découvrir l’abri conique anti-aérien aux Villenoyens et aux Villenoyennes qui ne le connaissent pas.

« On a aussi demandé des subventions à la Région Ile-de-France grâce au label du patrimoine. » Au début du printemps 2022, des travaux en urgence seront réaliser pour préserver le cône avec un ravalement. « Plus on va attendre et plus ça va s’abîmer. » conclut Emmanuel Hude.