Pays de Meaux : Le Médiabus, un outil moderne pour rendre la culture accessible à tous

Livres, magazines, bandes dessinées, CD et DVD… Samedi 22 janvier 2022, le Pays de Meaux a inauguré son Médiabus, aussi surnommé le M en face de la Médiathèque du Luxembourg, rue Jablinot. Le digne successeur du bibliobus sillonne les routes du territoire pour proposer une offre culturelle gratuite, près de chez vous. Parents, grand-parents et enfants… Grâce à cet outil moderne à la pointe du numérique, redécouvrez le plaisir de la lecture en une visite.

  • Jean-François Copé, Président du Pays de Meaux, Hamida Rezeg, Déléguée Spéciale en charge du Tourisme à la Région Ile-de-France et Bernard Lociciro, Vice-Président du Pays de Meaux en charge de la Culture ont inauguré le M.

Le M, un outil numérique. De sa couleur vert fluo, lorsque le Médiabus voyagera de communes en communes, vous ne pourrez pas le manquer. « En un an et demi, on a mis un Réseau de lecture publique en place (le R) avec pour l’ensemble des communes qui ont affiché leur adhésion à ce réseau publique : la possibilité de bénéficier des 210 000 ouvrages, d’un site renouvelé, de la gratuité de l’emprunt et de la restitution où il le souhaite des ouvrages. » explique Bernard Lociciro.

  • Qu’est-ce que le Réseau de lecture publique ? Les bibliothèques de Crégy-lès-Meaux, Nanteuil-lès-Meaux, Penchard, les médiathèques Chenonceau et Luxembourg de Meaux, la médiathèque André-Vecten de Saint-Soupplets et celle de Quincy-Voisins travaillent en collaboration pour constituer : le Réseau de lecture publique du Pays de Meaux. Le Médiabus en fait bien évidemment partie.

Bernard Lociciro, Vice-Président du Pays de Meaux en charge de la Culture, est au micro de Crazy Radio

Qui peut avoir accès au Médiabus ? Depuis le 1er janvier 2022, l’abonnement au M est gratuit pour tous les habitants du Pays de Meaux. « Il suffit d’aller dans sa bibliothèque, demander la carte et comme la gratuité est la ligne de conduite de nos bibliothèques… Avec sa carte d’adhérent, on a accès à tout le panel : des ouvrages, des CD et des DVD de toutes les bibliothèques des communes du Pays de Meaux. » Une offre exclusivement réservée aux habitants du Pays de Meaux.

Qu’est-ce que le Médiabus a de plus que le bibliobus ? A l’intérieur, les outils numériques se succèdent pour faciliter l’accès aux fonds documentaires. « C’est un outil qui dépasse l’ancien bibliobus. Là, on a un outil qui est à la fois, toujours autour du livre, des magazines, mais qui devient interactif avec l’arrivée du numérique et d’écrans. » Toutes les deux semaines, le M s’installera dans une nouvelle commune pendant deux heures.

Hamida Rezeg, Déléguée Spéciale en charge du Tourisme à la Région Ile-de-France, est au micro de Crazy Radio

La culture hors les murs. Avec le temps, certaines communes ont souvent vu disparaître leur bibliothèque… Face à cette désertification culturelle, la Région Ile-de-France impose : une culture hors les murs. « L’accompagnement financier est à hauteur de plus de 85 000 euros sur cet équipement. (…) La culture, ça doit être la culture pour tous, dans les quartiers et dans les villes pour que les gens aient accès à la culture. » Ayant eu accès à la culture tardivement, Hamida Rezeg se souvient du bibliobus, avec beaucoup de nostalgie. « Quand j’étais petite, on avait à l’époque le même type de bus, un peu moins moderne mais à l’intérieur, le contenu n’a pas changé. Je trouve que c’est un équipement moderne, on a un accès pour les personnes porteurs d’un handicap et ça c’est très important… La culture pour tous ! » assure l’élue.

Dans le Pays de Meaux, la politique en faveur du handicap s’intensifie pour réduire les inégalités. « C’est très important que tout le monde est accès à ce Médiabus et accès à la culture, donc tous nos équipements sont construits dans l’idée que les personnes à mobilité réduite (PMR) doivent y avoir accès. » L’accès entièrement motorisé est situé à l’arrière du Médiabus.

« C’est vraiment un pas extraordinaire vers la diffusion de la culture dans l’ensemble des communes du Pays de Meaux » conclut Bernard Lociciro.