Emmanuel Hude : « Le vivre-ensemble, c’est vraiment le leitmotive de la commune ! »

La crise sanitaire affecte les cérémonies de vœux. Tous les ans, les maires de nos communes seine-et-marnaises, nous adressent leurs meilleurs vœux pour l’année à venir, lors d’une cérémonie. Cette année, pour des raisons évidemment liées à l’épidémie du coronavirus, ils sont nombreux à vous avoir souhaité le meilleur via leurs réseaux sociaux.

Dans l’agglomération du Pays de MeauxEmmanuel HudeMaire de Villenoy, a tenu à vous adresser ces meilleurs vœux pour l’année 2022. « Je peux déjà souhaiter une très bonne santé. Je sais que c’est un peu commun de dire ça en ce moment, mais c’est tellement important qu’on puisse reprendre cette fameuse vie d’avant. (…) J’espère que tout le monde va très bien porter et qu’on pourra reprendre toutes les activités tels qu’elles étaient prévues, elles sont encore prévues en 2022. » En 2022, l’équipe municipale promets des surprises et des nouveautés.

Emmanuel Hude, Maire de Villenoy, est au micro de Crazy Radio

2022, l’année des retrouvailles ? Dans l’édile, on espère que cette nouvelle année symbolisera un nouveau départ pour les habitants. « Bien sûr du bonheur mais en général, ça va avec la santé… Derrière la santé vient le bonheur d’être avec ses proches, sa famille et de vivre dans des conditions vraiment très agréables et qu’on puisse nous, à Villenoy, se sentir bien (…) le vivre-ensemble, c’est vraiment le leitmotive de la commune. » assure l’élu.

Si en 2021, les premières démarches ont été effectués… En 2022, l’heure est à la construction. Pour son premier mandat, Emmanuel Hude a un projet en plusieurs étapes. « C’est effectivement le premier mandat mais, on n’est pas arrivés là par hasard, c’était beaucoup de travail avant l’élection, une équipe qui avait été réunie, très tôt, en avance ce qui a permis de travailler sur le font des projets (…) Effectivement, en 2021, il y a déjà eut beaucoup de changements, j’en aurais voulu beaucoup plus, mais c’est pas grave… En 2022, on va pouvoir voir encore plus de changements, puisqu’en gros en 2021, sur les très gros projets, on a travaillé surtout sur de l’administratifs et des demandes de subventions. » Maison des artistes, centre social et arc vert… L’année s’annonce d’ors et déjà productive.

Emmanuel Hude, Maire de Villenoy, est au micro de Crazy Radio

Retour sur une promesse phare de campagne : La Bulle d’air. Depuis le 28 septembre 2021, l’épicerie solidaire a ouvert ses portes 1 ter, rue Bouchard. « C’est un partenariat qu’on a avec les travailleurs sociaux qui redirigent les Villenoyens et Villenoyennes qui sont dans le besoin et qui répondent aux critères sociaux à venir bénéficier des services de l’épicerie solidaire. C’est quelque chose qui fonctionne, je dirais hélas qui fonctionne bien, puisque la crise sanitaire et économique n’arrange pas les choses. » Début février 2022, la ville signera un partenariat avec la municipalité de Chauconin-Neufmontiers. Objectif ? Ouvrir le dispositif aux autres communes. « Si on peut aider aussi nos voisins, on sera toujours là. » souligne Emmanuel Hude.

Qu’est-ce qu’une épicerie solidaire ? Une épicerie solidaire est un commerce de proximité qui permet à des résidents dans le besoin de faire leurs courses. C’est aussi un lieu d’accueil et de conseil composé de professionnels et de bénévoles. Qui peut bénéficier de cette épicerie solidaire ? Pour y accéder, il faut habiter la commune depuis plus de six mois, avoir été évalué sur sa situation financière et s’engager dans des démarches de projets avec un travailleur social.

Produits frais, produits d’entretien ou d’hygiène, fruits et légumes… Tous les produits de nécessités sont à moindre coût. La Bulle d’air ouvre ses portes deux matinée par semaine (le mardi et le vendredi ou le mardi et le samedi). « On fait des campagnes de dons en partenariat avec Auchan (une fois par an). Après, on a des conventions avec la Fédération nationale des épiceries qui nous aide à ce niveau là, donc, on fait des commandes pour alimenter l’épicerie solidaire. Quand on a des articles qui vont arriver à date limite, on a une convention avec les restaurants du cœur Esbly-Meaux à qui on donne ces produits là. » conclu le maire.