La Ferté-sous-Jouarre : Un potager éducatif pour sensibiliser les jeunes fertois

Source : La Ferté-sous-Jouarre

Les premières micro-bonnes pratiques. Depuis 2019, grâce à l’accompagnement de la ville de Mouans-Sartoux (Alpes-Maritimes), autour du programme « Cantines durables – Territoires Engagés » (seule commune sélectionnée pour l’Ile-de-France), la Ferté-sous-Jouarre poursuit son action. A l’aide de micro-bonnes pratiques écologiques, la ville souhaite sensibiliser les parents et les enfants à l’avenir de notre environnement, à l’aide du Projet Alimentaire Territorial.

Un projet ambitieux. A l’aide du programme « Cantines durables – Territoires Engagés« , la ville souhaite améliorer le fonctionnement de ses cantines. Quels sont les objectifs ? Proposer des repas plus sains, valoriser les déchets alimentaires en biogaz (à 4 kilomètres du centre-ville), sensibiliser les enfants à une alimentation locale, encourager les initiatives locales (exemple : installation de l’AMAP) et servir d’exemple pour l’agglomération. Comment ? A l’aide de micro bonnes pratiques. Objectif ? Préserver notre environnement et la biodiversité.

Philippe Moni, Directeur de cabinet à La Ferté-sous-Jouarre, est au micro de Crazy Radio

« C’est beaucoup plus facile de faire manger des blettes à un enfant lorsque c’est lui qui les a semé et récolté. »

Un potager éducatif va voir le jour. Entretenu par l’équipe des espaces verts, le potager éducatif des fertois doit voir le jour à la fin 2021, à proximité de la nouvelle école. « L’idée est de leur montrer qu’une carotte ou une courgette, ça pousse dans la terre. L’idée est de les emmener chez nos maraîchers et de faire en sorte qu’ils s’approprient le futur potager éducatif. Il y aura des ateliers, non seulement ils vont semer, mais ils vont aussi entretenir le potager et récolter. » Une chose est sûre, les enfants pourront goûter au fruit de leur travail. Objectif ? Souligner les bienfaits d’une alimentation agroécologique, moins polluante et plus saine.

« Une alimentation plus saine pour les enfants. » Dans le cadre du Projet Alimentaire Territorial (PAT), La Ferté-sous-Jouarre va développer le bio dans les cantines, l’arrivée de l’eco-pâturage, d’un potager éducatif et de six ruches pour sensibiliser les enfants.