Conférence de presse. Crise sociale, sanitaire et économique… ce vendredi 11 décembre 2020, Jean-François Parigi, Député de la 6e circonscription de Seine-et-Marne, s’est exprimé sur la situation actuelle qui inquiète de nombreux seine-et-marnais.

Une mobilisation territoriale primordiale. Face à la crise du Covid-19, les élus locaux ont été en première ligne grâce notamment au soutien de la Région Ile-de-France. Bus de dépistage mobile pour les villes rurales, des tests antigéniques dans des lieux de passages comme les gares et les centre-commerciaux… La multiplication de ces tests a permis en Seine-et-Marne, sur une plage horaire de 10h à 17h, de tester gratuitement 40 à 140 personnes.

Jean-François Parigi, Député de la 6e circonscription de Seine-et-Marne, est au micro de Crazy Radio

Prochaines haltes de dépistage du Mobiltest de la Région Ile-de-France : le 15 décembre 2020 à La Ferté-sous-Jouarre (rue du Patis-de-Condé), le jeudi 17 décembre à Saâcy-sur-Marne (1 rue des écoles) et le 18 décembre 2020 à Coutevroult (Parvis de la Mairie).

La crise sanitaire souligne la désertification médicale dans les villes rurales. Pour libérer au maximum les médecins, Jean-François Parigi propose la revalorisation de métiers. Dans ce cas-ci, des infirmières et des sages-femmes pourraient donc constater un décès. « Il y a une grande crise de désertification médicale. Je ne suis pas sûr que les prochaines mesures vont répondre à ce besoin. Je fais partie de ceux qui disent qu’aujourd’hui, il y a des métiers qui peuvent être valorisés : les infirmières et les sages-femmes en font partie. En libéral, c’est autant de choses qui pourraient alléger les médecins qui restent sur notre territoire et permettre un bon maillage en terme de santé publique dans nos territoires.« 

« La télémédecine n’est pas à la hauteur » souligne Jean-François Parigi.

Eradiquer le désert médical seine-et-marnaise. Avec le projet de modernisation du nouvel hôpital de Meaux, Jean-François Parigi espère que de nouveaux médecins arriveront sur le département. « J’espère que ce nouvel outil va permettre à de jeunes internes et externes de venir sur Meaux et de découvrir la région… et de voir qu’on n’est pas au bout du monde. On a aussi beaucoup plus de points positifs que de points négatifs à être dans cette partie du territoire seine-et-marnais. »

Le Député de la 6e circonscription de Seine-et-Marne a également souligné dans une question écrite au gouvernement le déséquilibre des affectations de médecins juniors : « En Seine-et-Marne, on n’a rien eu en affectation. » Face à la crise actuelle, Jean-François Parigi demande au gouvernement d’encourager les docteurs juniors à choisir un établissement au sein de la grande couronne, des zones victimes de désertification médicale.

Source : AIA Architectes, le projet de modernisation de l’hôpital de Meaux

Report du Black Friday. Lors de cette conférence de presse, Jean-François Parigi a tenu a remercier Bruno Le Maire, Ministre de l’Economie, pour sa réponse favorable au le report du Black Friday. L’élu rappelle qu’il n’a jamais cherché à supprimer cette opération commerciale. « Je veux simplement rééquilibrer les choses » assure t-il.

La solidarité infaillible des seine-et-marnais. Cette année, plus que jamais, vous êtes nombreux à avoir renoué avec vos commerçants de proximités. En achetant localement, vous avez favorisé les circuits-courts et sécurisé les emplois seine-et-marnais. A l’approche des fêtes de Noël, vous êtes déjà nombreux à avoir privilégié vos boutiques locales et vos fermes en plein air pour votre repas de réveillon.

Pour la réouverture de nos restaurateurs, le député espère que vous serez à nouveau au rendez-vous !

Jean-François Parigi, Député de la 6e circonscription de Seine-et-Marne, est au micro de Crazy Radio

A Meaux, la culture et les commerces sont soudés. C’est grâce aux nombreuses vidéos sous le signe d’une : Folle Epoque, postées régulièrement sur la page Facebook de Meaux Commerces, que la vie reprend doucement dans nos restaurants favoris. L’occasion de se dire qu’en effet : on a hâte de les retrouver ! Alors en attendant de pouvoir profiter de leurs menus à table : n’hésitez à pas regarder leur carte à emporter ! C’est toujours un délice !

Facebook : Meaux Commerces

Des entreprises innovantes. Lors d’une visite à ARM Alpha Num, lauréate de la PM’up Covid-19, Jean-François Parigi a été témoin de la capacité d’adaptation de nos entreprises seine-et-marnaises. « On a aujourd’hui : des chefs d’entreprises et des acteurs économiques qui sont optimistes, qui réfléchissent, qui veulent sortir de cette crise grandit et qui pour se faire, se battent tous les jours. On n’a pas le droit de ne pas les accompagner. Et c’est la raison pour laquelle, je mettrais, dès que le peux, en avant : toutes les initiatives qui ont été prises et qui vont dans le bon sens. »

Les inquiétudes autour de la Ligne P. Initié depuis septembre 2020, c’est dans un courrier à Vincent Lecras, Directeur de Paris-Est Mobilités, que Jean-François Parigi a demandé l’arrêt de l’expérimentation du plan de circulation de la Ligne P. « Lors de la réunion du 10 novembre en visioconférence, il a été convenu de prolonger l’expérimentation. (…) L’augmentation du télétravail et du chômage partiel ont diminué l’affluence sur la ligne P comme sur le reste du réseau ferroviaire. (…) » écrit le député dans sa lettre.

Une demande de report. Pour que cette phase de test soit la plus fiable possible, le député demande à ce qu’elle soit simplement déplacée à une date ultérieure, lorsque la crise du coronavirus sera donc terminée. « J’ai demandé à ce qu’on arrête cette phase test qui ne veut rien dire. Aujourd’hui, la Ligne P et notamment la sixième branche Meaux – La Ferté Milon, qui a été complètement oubliée : on ne peut pas tirer de conclusion, quand on est pas à 100% de trains aujourd’hui. On est entre 40 et 50% de fréquentation : comment voulez-vous tirer des conclusions à partir de chiffres pareils? (…) » explique Jean-François Parigi.

« Tout le monde a le droit à un service de qualité ! » souligne le député.

Jean-François Parigi, Député de la 6e circonscription de Seine-et-Marne, est au micro de Crazy Radio

Crise énergétique : la méthanisation? Lors d’une question au gouvernement, Jean-François Parigi a alerté sur les risques de pénurie d’électricité pour cet hiver. Pour des causes multiples liées au confinement et à la crise sanitaire, de nombreuses interventions de maintenance n’ont pas eut lieu. Pour combler ce manque, le gouvernement a rouvert des centrales à charbon… un mauvais message écologique, selon le député.

La Seine-et-Marne, pionnière en méthanisation. Une transition écologique nécessaire, puisque cette alternative permet d’améliorer la qualité de l’air et de réduire grandement les émissions de gaz à effet de serre. « On est en train d’annoncer une crise énergétique, d’avoir des hivers où on risque de manquer d’énergie (…) Moi, je prône que la méthanisation soit mise en avant. Sur notre territoire, nous avons beaucoup de méthaniseurs et notamment des agriculteurs qui ont un peu anticipé les choses et qui ont voulu être acteurs dans notre politique d’énergie, en créant ces méthaniseurs. Je fais partie de ceux qui disent : mettons-les plus en avant ! »

Depuis octobre 2020, la nouvelle technologie du compresseur intelligent (rebours) a été déployée à Mareuil-lès-Meaux, pour favoriser la méthanisation sur nos territoires.