Acheter près de chez vous, c’est aider votre commerçant. Après l’annonce du second confinement par le Président de la République, de nombreux commerçants ont montré leur inquiétude. Alors que ce soit via la vente en ligne, la livraison ou un service à emporter… ils ont tous redoublé d’efforts pour continuer à vous servir ! Pendant toute la durée de ce confinement, on vous propose de découvrir les initiatives des commerçants du Nord Seine-et-Marne. Rencontre avec : La Belle Mercerie.

Réaliser ses rêves. En ouvrant sa mercerie, Isabelle Bendali a accompli l’un de ses souhaits le plus cher. « C’est l’histoire d’une petite fille qui rêvait d’avoir son propre commerce… (…) Mon fils m’a dit : ‘Maman, il faut que tu réalises tes rêves’. Donc, c’est ce que j’ai fait et c’est même lui, qui a eu l’idée du nom de La Belle Mercerie. » Pulls, sac à main et écharpes… la créativité n’a plus de limites à La Belle Mercerie ! Que vous soyez amatrices ou professionnelles, vous pourrez toujours profiter des conseils avisés d’Isabelle !

Une mercerie, c’est quoi? Les merceries permettent aux plus créatifs de dénicher tous les outils nécessaires à leur réalisation. Aiguilles, épingles, rubans et tissus… une véritable caverne d’Ali Baba !

Isabelle Bendali, gérante de La Belle Mercerie, est au micro de Crazy Radio

Des ateliers créatifs. Avant le confinement, La Belle Mercerie permettait aux plus curieuses de découvrir le DIY (Do It Yourself), pour réaliser de leurs mains tous leurs désirs. « Toutes les semaines, oui. C’est grosso modo sur des sessions de 1h30 ou 2h, animées par des animatrices spécialisées. Il y a plusieurs thématiques… Pour le crochet et le tricot, soit vous venez avec un ouvrage ou alors, on vous apprends les bases. Pour la couture, c’est un peu le même principe, vous avez des ateliers théoriques où on vous apprends à utiliser la machine. Et puis, on fait surtout des beaux ouvrages, des trousses et des sacs (…). »

Une boutique en développement. Pour créer, la mercerie s’appuie sur les désirs des ses créatrices, comme nous l’explique Isabelle Bendali. « La boutique avance grâce aux clientes et à leurs envies… et c’est aussi notre rôle de leur proposer différentes choses qu’on cherche dans les magasines et sur les réseaux comme Pinterest. (…) La créativité n’a pas de limites. (…) On s’est rendu compte que ça fait du bien ! Quand vous êtes en train de faire quelque chose, vous oubliez tout. Donc, c’est comme si vous faisiez une séance de psychologie, mais en ayant plus, une réalisation faite par vous-même, et ça vous valorise. »

La Belle Mercerie, sous le confinement. Ouverte malgré la situation sanitaire, la mercerie assure votre sécurité. Gestes barrières, plexiglass, gel hydroalcoolique et une limite de 2 à 3 personnes en boutique pour permettre aux couturières et couturiers d’innover. « On a la chance de pouvoir ouvrir. (…) Commerce de détails spécialisé, parce que nous venons aider les familles qui ont besoin de faire des masques, pour les adultes et les enfants. (…) Donc, on propose des jolis tissus, des élastiques, du fil… et puis aussi les amuser. Puisqu’on ne peut plus sortir, il faut qu’ils fassent des choses intéressantes aussi à la maison. » précise Isabelle Bendali.

La mercerie fête Noël. Et si les cadeaux fait main avaient plus de valeur? A la Ferté-sous-Jouarre, La Belle Mercerie vous prépare un sapin de Noël 100% récup’, dès le 1 décembre 2020. Avec une multitude de surprises pour les fêtes… « Des idées cadeaux pour toute la famille. Il y aura une idée pour chacun. Pour Noël, il y aura aussi des bougies (en partenariat avec une artisane du coin), des coffrets qu’on a fait nous-mêmes, on a fait des snoods, des bijoux… Il y aura aussi des idées cadeaux si vous voulez embellir votre maison (…) il y a encore la grosse botte de Noël que vous pouvez broder. Il y a des belles capes, des ponchos et des écharpes. Il y en a pour toute la famille !« 

Pour profiter des conseils d’Isabelle et de sa joie communicative, n’hésitez plus à vous rendre à La Belle Mercerie de La Ferté-sous-Jouarre. Retrouvez toute son actualité juste ici.

Facebook : La Belle Mercerie