jeudi, juillet 18, 2024

Education: Un point sur la situation à Meaux

-

La ville de Meaux a connu une rentrée mitigée marquée par plusieurs fermetures de classes décidées par l’Education Nationale.

La fermeture des classes, une annonce imprévue qui a pesée sur la ville. A l’aube des vacances de la Toussaint, Emmanuelle Vielpeau, Maire-Adjointe déléguée à l’Éducation, fait le point sur les fermetures de classes à Meaux :

« Alors où ça en est, c’est un vrai sujet. C’est un sujet que l’on a subit mine de rien puisqu’on avait pas du tout les mêmes prévisions par rapport au mail qu’on avait reçu le 28 août, de l’Education Nationale avec potentiellement des fermetures et des ouvertures. (…) Alors où est-ce-que nous en sommes aujourd’hui… Nous avons l’école de Luxembourg qui a repris sa classe, l’école des Marronniers a repris sa classe également, l’école Binet a eu sa classe. Aujourd’hui nous sommes dans l’incertitude par rapport à l’école de Pinteville maternelle et Grosse Pierre maternelle. Aujourd’hui, il faut savoir que (…) Monsieur Blanquer s’était engagé à ne pas fermer les écoles rurales, et aujourd’hui malheureusement il n’y a plus de professeurs de disponible… Donc ça devient un peu compliqué.« 

Du côté des ouvertures de classes, la situation évolue favorablement :

« Et puis en termes d’ouverture de classe on a trouvé la solution puisque nous avions une problématique avec l’école de Compayré 1, puisque nous avions un dédoublement qui était en plus. Nous devions agrandir le bâtiment et suite à une visite électrique technique, le professeur des écoles et ses élèves seront dans de bonnes conditions à la rentrée pour les prochaines vacances »

Une rentrée scolaire 2020 sous le signe du numérique à Meaux.

Emmanuelle Vielpeau, Maire Adjointe déléguée à l’Éducation à Meaux, est au micro de Crazy Radio
Emmanuelle Vielpeau, Maire Adjointe déléguée à l’Éducation et Hamida Rezeg, Vice Présidente de la Région Île-de-France déléguée au Tourisme lors de la distribution de tablettes numériques au Lycée Baudelaire le lundi 5 octobre 2020  ©Crazy Radio

Avec la crise sanitaire, la nécessité de maintenir l’accès à l’éducation grâce aux nouvelles technologies s’est retrouvée au cœur des préoccupations. A l’occasion d’une distribution de tablettes organisée par la région Île-de-France, en présence d’Hamida Rezeg, Emmanuelle Vielpeau s’est exprimée sur l’engagement de la région et de la ville de Meaux afin de rendre le numérique accessible à tous les élèves :

« Alors moi je suis très très fière que Madame Pécresse s’est emparée du numérique et surtout par rapport à la fracture numérique qu’on peut connaître dans certaines régions d’Île-de-France (…) on a doté toutes les classes élémentaires de VPI. Les VPI ce sont des tableaux interactifs. Je demande aujourd’hui à ce que les professeurs, et certains le font très très bien, déjà que les enfants aient de l’appétence pour l’informatique. Et je trouve que le fait que Madame Pécresse avec Hamida, distribue des tablettes numériques ou bien des ordinateurs, c’est la finalité de ce qu’on enseigne aux tout petits. (…) Chaque famille n’a pas un ordinateur par enfant ou par parent quand ils font du télétravail. Être doté de tablette numérique, c’est aussi être doté de mobilité. C’est qu’aujourd’hui on peut très bien faire ses devoirs à l’extérieur, s’entraider et puis faire du travail collectif. »

Tablettes numériques, tableaux interactifs, développement du Wi-Fi viennent accompagner d’autres initiatives prises par certains établissements de Meaux. Le lycée Baudelaire a décidé de mettre des webcams à la disposition des enseignements afin d’assurer la continuité des cours en cas de reconfinement total ou partiel mais ces dernières pourraient éventuellement être utilisées en cas d’absence d’élèves.

La Ville de Meaux et la région Île-de-France prennent ensemble un virage numérique en termes d’éducation !

Share this article

Recent posts

Popular categories

Recent comments