Communiqué de Jean-François Parigi, député de Seine-et-Marne et membre de la Commission de la Défense nationale et des forces armées, du 12 octobre 2020.

« L’annulation des foires, séminaires, des événements culturels et sportifs (comme le spectacle historique de Meaux, le trail du soldat de la marne) ainsi que de la grande majorité des salons plonge le secteur de l’événementiel dans une crise durable. Depuis février l’activité est lourdement touchée et ne connaitrait pas un retour à la normale avant 2021.

Le Gouvernement à travers le Plan tourisme s’est engagé à accompagner les professionnels de l’événementiel mais Jean-François Parigi demande un meilleur fléchage des aides de l’État.

En effet, un certain nombre de prestataires de l’évènementiel sont exclus des dispositifs de soutien notamment les agences et les traiteurs événementiels, les entreprises d’agencement de lieux de vente ou encore les sociétés en charge de la sonorisation et l’éclairage événementiel.

Une situation qui met des milliers d’emplois directs et indirects en péril dont 22.000 rien qu’en Seine-et-Marne.

Le Député Jean-François Parigi a ainsi interpellé le Ministre des finances à travers une Question écrite au Gouvernement rappelant l’urgence d’aider les professionnels du secteur.

L’élu meldois rappelle la transversalité de l’activité de certaines entreprises qui ne rentrent pas dans une case administrative précise. Jean-François Parigi appelle donc le Gouvernement à réformer la nomenclature INSEE qui caractérise l’activité principale d’une entreprise. Une simplification qui apparait nécessaire au regard de la crise sanitaire, selon le Député Seine-et-Marnais. »