Une rentrée scolaire pas comme les autres… c’est ce qui a attendu les écoliers seine-et-marnais. Masque obligatoire pour les enseignants et respect des gestes barrières au sein de l’école… vos élus locaux ont travaillés main dans la main avec vos établissements. Le but? Offrir aux enfants une rentrée sereine.

Le maire de Meaux, Jean-François Copé s’est rendu à l’école Compayré 1 et 2, avec Emmanuelle Vielpeau, ajointe déléguée à l’éducation et à l’enfance, pour s’assurer du respect des consignes sanitaires et rencontrer les écoliers meldois et leurs enseignants. L’occasion pour l’élu de répondre à toutes leurs interrogations.

Jean-François Copé, maire de Meaux, est au micro de Crazy Radio

Une rentrée qui se complique pour les Meldois. Après la décision de L’Education Nationale de fermer plusieurs classes en Seine-et-Marne, plusieurs écoles à Meaux sont concernées dont celles de Marronniers, Pinteville et Luxembourg. Si les manifestations se sont multipliés, le maire de Meaux a lui tenu à réagir sur Facebook: « Je tiens à vous informer que je m’oppose formellement à cette décision soudaine et tardive. (…) Dans ce cadre, je suis intervenu dès samedi auprès de l’Inspectrice d’Académie afin que ces fermetures soient reconsidérées (…) Je vais naturellement poursuivre le dialogue que j’ai entrepris avec l’Inspection d’Académie afin de maintenir les classes concernées ouvertes« .

Facebook: Jean-François Copé

Conseiller d’opposition, André Moukhine-Fortier s’est également exprimé sur la fermeture des classes. Il écrit sur Facebook: « Le groupe municipal Vivre à Meaux Ensemble (SE) que je préside soutient toutes les écoles Meldoises, les équipes enseignantes, les parents d’élèves et les personnels dans le combat exemplaire qu’ils mènent contre ces décisions brutales, absurdes, totalement incompréhensibles dans le contexte sanitaire actuel. Il faut que TOUS les élus se mobilisent sur cette question essentielle pour l’avenir de nos enfants et de l’école publique à Meaux. »

Facebook: André Moukhine-Fortier

Sauver les classes d’une fermeture imminente est une priorité pour les élus et les parents d’élèves. De nombreuses pétitions sont déjà en ligne pour manifester contre cette décision.