Pays de Meaux : Le Château Royal de Montceaux-lès-Meaux, un domaine majestueux et fantastique

Les ruines du Château des trois Reines, l’un des joyaux du Pays de Meaux. En plein cœur de la Communauté d’Agglomération du Pays de Meaux, le circuit touristique d’Hamida Rezeg, Déléguée Spéciale au Tourisme à la Région Ile-de-France, nous emporte jusqu’à Montceaux-lès-Meaux. Initié depuis trois ans, cette balade estivale permet aux porteurs de projets d’exposer leurs envies et leurs besoins. Zoom sur le Château Royal de Montceaux-lès-Meaux.

Pourquoi le Château de Montceaux-lès-Meaux est-il également connu comme le Château des trois Reines ? Acquis par Henri II, le château a été donné à Catherine de Médicis (Reine de France de 1547 à 1559), le domaine a exclusivement appartenu à des femmes qui ont marqué notre histoire. « Le château a essentiellement été développé par Catherine de Médicis. A sa mort, il y avait beaucoup de dettes (beaucoup de dépenses), le château a été venu aux enchères et racheté par Henri IV (son gendre). » Par la suite, Henri IV offre le château à sa favorite Gabrielle d’Estrées. A sa mort, le château devient la propriété de Marie de Médicis, la nouvelle femme d’Henri IV.

  • Le château est transmis à Marie de Médicis pour célébrer la naissance de Louis XIII.

Pierre-Jean Benghozi, propriétaire du Château de Montceaux-lès-Meaux, est au micro de Crazy Radio

Classé aux Monuments Historiques, le domaine a rayonné sur le Pays de Meaux jusqu’à la fin du XVIème siècle. « C’est un Château Renaissance, l’un des châteaux les plus emblématiques de l’époque. Il n’y reste que des ruines, mais ce qui est intéressant, c’est que les ruines donnent une idée de ce que pouvait être le château à l’époque. » Les majestueuses colonnes restantes nous emportent littéralement dans une autre époque avec grâce et poésie.

  • Pour anecdote, le château a notamment inspiré de nombreuses innovations architecturales comme le palais du Luxembourg.

Comment le Château Royal a-t-il pu tomber en ruines ? « Il a été progressivement abandonné au moment où Louis XIV construit Versailles, l’ensemble de la cour se déplace à Versailles. Le château va être progressivement abandonné, laissé en mauvais état. A la Révolution, il va être revendu pour servir de carrière de pierre donc progressivement, une partie importante des pierres vont disparaître. » Les vestiges actuelles sont les seules qui ont été préservées par cet épisode.

Pierre-Jean Benghozi, propriétaire du Château de Montceaux-lès-Meaux, est au micro de Crazy Radio

« C’est un cadre idyllique, romantique et inspirant. » Pendant notre visite, nous nous sommes complètement perdus au milieu des tilleuls centenaires. Porté par la richesse culturelle et historique du site, le temps s’arrête à chaque balade pour une rétrospective poétique. Que ce soit sur un banc ou sur la pelouse, nous profitons du calme, du paysage et du soleil pour repartir (quelques heures plus tard) avec nos batteries rechargées.

« Ce serait égoïste de le garder pour nous. » A l’année, les propriétaires ouvrent régulièrement les portes du domaine. Jazz, électro ou ciné-concert… La musique résonne parfaitement entre les colonnes des vestiges. « C’est un luxe qu’on souhaite partager aux visiteurs. » Ouverts à toutes les propositions, Bettina Gerecht et Pierre-Jean Benghozi ont un seul objectif : partager ce joyau aux artistes et aux habitants.

Chargé d’histoire, le site préserve son cadre idyllique et paisible… Autour du Château Royal de Montceaux-lès-Meaux, 10 Rue de Lizy, ce sont plus de 20 hectares d’espaces verts qui entourent les vestiges. L’idéal pour une après-midi au calme et au plus près de la nature !

  • Toute l’année, les portes du domaine sont ouvertes sous réservation (06 80 74 14 98). De notre côté, c’est un vrai coup de cœur !