Villenoy : La Lumière Ecarlate, le premier thriller horrifique et fantastique d’Aurélien Villeneuve

« Sasha et Mélina sont deux lycéens ASSP venus effectuer leur stage de terminal en EHPAD. Après avoir tous deux raté un jour de stage, ils ont l’idée de rattraper celui-ci avec l’équipe de nuit. À leur arrivée, l’équipe de nuit n’était point présente et une violente tempête de neige survint, causant une coupure de courant. Les deux stagiaires se retrouvent alors piégés au sein de l’EHPAD. » En janvier 2022, Aurélien Villeneuve, jeune Villenoyen, sort son premier roman aux Editions Sydney Laurent, La Lumière Ecarlate. Rencontre avec un auteur à suivre.

Un premier thriller horrifique et fantastique. Âgé de 21 ans, l’aide-soignant à la ville développe une thématique littéraire qu’il connait bien : le thriller. « Je n’aime pas rester dans la réalité des choses, ce n’est pas ce qui me plaît. C’est horrifique à la télévision… Je voulais me couper de la réalité et faire quelque chose de fantastique, sans me dire que ça pourrait se produire réellement. C’est pour ça que je fais de l’horreur fantastique. » Insomniaque, Aurélien Villeneuve passe ses nuits sur l’écriture de ce livre en s’inspirant d’anecdotes réelles.

Aurélien Villeneuve, auteur de La Lumière Ecarlate, est au micro de Crazy Radio

Dans le roman, Sasha et Mélina font face à une entité écarlate : la peur. A l’écriture du roman, comment chaque ligne a pu être imaginé pour attisé la curiosité du lecteur ? « C’est assez spécial… Je joue toutes mes scènes avant de les écrire. Je ne les joues pas simplement dans ma tête, je les joues physiquement, comme si j’étais un acteur. Quand j’écris, je suis en état d’euphorie et je ne peux plus m’arrêter. Ça me permet surtout de créer des réactions aux personnages qui sont des réactions humaines. » Grâce à son jeu de rôle, les réactions des personnages sont plus authentiques.

« Une personne en particulier voulait avoir la suite, donc, je l’ai écrit pour elle. »

Comment peut-on se lancer dans l’écriture d’un premier roman ? Comme tous les lycéens, Aurélien a suivit les consignes de sa professeur de français de 4ème en écrivant une nouvelle à fin ouverte. « La consigne était d’écrire une toute petite nouvelle avec une fin ouverte donc, le premier chapitre de La Lumière Ecarlate, c’est cette petite nouvelle à fin ouverte. » Entre les cours, le jeune auteur fait lire sa nouvelle à une camarade qu’il connaît bien… Pour l’impressionner, il écrira la suite de cette nouvelle. « L’inspiration me vient de l’amour. Il y a aussi des moments de tendresse, de joie et des petites blagues. Ecrire une histoire où tout est beau, tout est rose et c’est le monde des bisounours, je n’y arrive pas. » Pour anecdote, une séquence effrayante du livre a été réellement vécue par l’auteur.

« Je suis officiellement sur l’écriture du deuxième tome. Pourquoi pas faire une trilogie écarlate ? Certaines personnes me félicitent pour mon roman. J’ai beaucoup de lecteurs à Villenoy. » Amateurs de livres horrifiques ou d’histoires fantastiques ? N’hésitez plus à découvrir le premier roman du Villenoyen, Aurélien Villeneuve. « C’est mieux de lire de l’horreur le soir… » Le livre est disponible dès maintenant.