Meaux : Quelle dynamique souhaite imposer la nouvelle association des commerçants ?

Acheter à Meaux, une nouvelle dynamique. Après plus de deux ans d’attente, les commerçants adhérents d’Acheter à Meaux ont élu leur nouveau Président. Le mercredi 9 février 2022, c’est lors de leur Assemblée Générale que Arthur Geslain, gérant de Fier comme un Coq, a été choisit pour être le nouveau Président d’Acheter à Meaux. Grâce à un plan en plusieurs phases et une politique d’animations ambitieuse, le nouveau bureau insuffle un vent de fraicheur à Meaux.

Rencontre avec Arthur Geslain. Agé de 34 ans, le gérant de Fier comme un Coq a présenté son bureau composé de Nathalie (Patate à modeler, Trésorière) et Maxime (Chop Bières Team, Secrétaire) lors de l’Assemblée Générale. « J’ai présenté un bureau avec deux autres personnes du centre-ville, ça a été accepté par le bureau démissionnaire lors de l’Assemblée Générale du 9 février 2022. (…) C’est une grosse aventure, c’est clair. Une ville comme Meaux ne peut pas ne pas avoir une association des commerçants digne de ce nom. » souligne Arthur Geslain.

Un renouveau attendu. L’ancien bureau qui était en poste depuis plus de deux ans a exercé pendant la crise sanitaire. « Ils ont tenu la barre et ils ont relevé les comptes de l’association qui étaient déficitaires. On récupère une association qui est très saine sur le plan financier et aujourd’hui, le but est de relancer la machine en faisant adhérer un maximum de commerçants, cette année et en proposant de premières animations d’ampleurs, très prochainement. » Objectif ? Organiser des animations modernes et attrayantes pour les meldois.

Arthur Geslain, Président de l’association des commerçants de Meaux (Acheter à Meaux), est au micro de Crazy Radio

Qu’est-ce qui a poussé Arthur Geslain a se présenter ? Lors de l’Assemblée Générale, le bureau du gérant de Fier comme un Coq était le seul présenté à l’ancien bureau. « On se doit d’avoir une association qui défend l’intérêt des commerçants, qui développe une attractivité pour le centre-ville, qui ramène les gens en centre-ville et qui est le principal interlocuteur de la mairie. C’est un peu tous ces défis là qui m’ont poussé à me présenter. » Depuis son élection, les commerçants viennent avec enthousiasme à sa rencontre.

Quelle est le fonctionnement du nouveau bureau ? Grâce à des référents de quartiers, l’association des commerçants garde un échange permanent avec le terrain. Le rôle des référents de quartiers est d’écouter les problématiques et prendre en note les bonnes idées des commerçants. « Nous avons le bureau dont je fais partie et nous avons le conseil d’administration qui regroupe les référents de quartiers, qui sont des personnes très importantes, des commerçants que tout le monde connaît, qui vont être le tampon entre le bureau et le terrain. » Dans quelques semaines, les référents de quartiers organiseront des petits-déjeuners réguliers avec les commerçants pour échanger. « Il y a une forte demande de la part des commerçants d’être écouté sur leur ressenti du quotidien. » explique Arthur Geslain.

  • Les référents de quartiers sont situés à Bambou Fleurs, Durance, Neylson, Grain de Malice, Alliance et La Cantina. De nouveaux référents sont attendus sur le quartier du marché.

Comment pouvez-vous adhérer à Acheter à Meaux ? Que ce soit en passant la porte des boutiques des membres du bureau, des référents de quartiers ou en ligne via l’adresse mail (acheterameaux@gmail.com), vous pouvez adhérer en quelques secondes. « On a fait un geste envers les commerçants. Cette année, l’adhésion sera à 150 euros pour tout le monde et on a également décidé de faire un geste envers les nouveaux commerçants (ceux qui viennent de s’installer). Tout nouveau commerçant, dans sa première année d’exploitation, aura son adhésion baissé à 100 euros. » A titre comparatif, l’adhésion était initialement à 180 euros.

Quelles sont les premiers grands rendez-vous de l’association des commerçants ? Avec une politique d’animations ambitieuse, le nouveau bureau viendra en complément des animations municipales. « L’idée est de ne pas venir en doublon des animations existantes, l’idée est proposer autre chose sur d’autres thématiques. Maintenant, je sais qu’il a des rendez-vous attendus aussi bien côté clients que commerçants, qu’on va essayer de relancer. Je peux déjà vous dire que l’opération chéquiers de Noël qui est très demandée, reviendra. Et, on travaille sur le retour de la braderie des commerçants en centre-ville. On va prendre le temps de bien l’organiser. » Objectif ? Organiser des évènements populaires de qualité.

« Il faut que les meldois se rendent compte que le centre-ville a changé. Depuis quelques mois, il y a beaucoup de nouvelles boutiques qui s’installent, il y a une offre qui se diversifient énormément. Il faut revenir en centre-ville. » conclut Arthur Geslain.