Trésors d’archives : Meaux sous occupation… Retournons dans le passé !

@Archives de Meaux

Il était une fois… Meaux sous le Premier Empire. Avec ce troisième numéro du Trésors d’archives, le service vous propose de plonger dans les dessous de l’histoire du Premier Empire et de la Campagne de France. Meaux sous occupation.

Le saviez-vous ? Meaux a été sous occupation à deux reprises. Suite à l’échec de la Campagne de France et à la première abdication de Napoléon, la ville a été occupé entre avril et juin 1814. Suite au retour de l’Empereur, Meaux est sous l’occupation Russe, Prussienne et Bavaroise de juillet à décembre 1815. Pour anecdote, Napoléon passera une nuit au Palais Episcopal du 15 au 16 février 1814.

Amandine Cappelier, Responsable des Archives et de la Documentation, est au micro de Crazy Radio


Quel impact a eut Napoléon ? Lorsque Napoléon subit une débâcle en Russie en 1812 puis en Allemagne en 1813, les armées de la coalition (Russie, Prusse, Angleterre, Autriche et Suède) cherchent à gagner Paris par l’est de la France afin de réhabiliter les Bourbons en plaçant Louis XVIII au pouvoir. Ils franchissent le Rhin le 1er janvier 1814.

Arrivant par l’est, la ville de Meaux et la traversée de la Marne sont des points de passage stratégique pour atteindre Paris… Les armées napoléoniennes sont alors disséminées à travers toute l’Europe. Napoléon compte dans ses rangs 65 000 soldats contre 300 000 pour les armées de la coalition : il manque d’hommes mais surtout d’armes.

Dès novembre 1813, le maire de la ville de Meaux, M de Pinteville Cernon (en exécution de la circulaire du département de Seine-et-Marne en date du 16 du même mois) ordonne le dépôt au bureau militaire situé à la mairie avant la fin du mois de tous les fusils de munitions et de calibre des habitants de la ville pour pallier au manque d’armes, sous peine de sanction. Pour stopper l’invasion des armées de la coalition, Meaux est d’abord le théâtre du passage de nombreuses troupes françaises à partir de février 1814.

Amandine Cappelier, Responsable des Archives et de la Documentation, est au micro de Crazy Radio

Le saviez-vous ? Lors de la première bataille à Meaux, le 27 février 1814, les troupes russo-prussiennes cherchent à passer la Marne pour rejoindre Paris par Claye-Souilly. Face à l’avancée des troupes prussiennes vers La Ferté-sous-Jouarre et celles des russes vers Trilport, les maréchaux Marmont et Mortier passent la Marne et brûlent ce qui reste du pont de Trilport (déjà en partie détruit) pour bloquer le passage des troupes ennemies. Les troupes russes vont alors se rabattre sur la rive gauche de Meaux en passant par Nanteuil-lès-Meaux, puis en avançant par le faubourg et le pont Cornillon afin d’attaquer la ville par le quartier du marché. Une bataille s’engage alors depuis le pont Cornillon, et les boulets russes pleuvent sur la ville.

Pour découvrir ce premier volet historique du Trésors… Direction le service des archives de Meaux ! Ouvert du lundi au vendredi, de 9h à 12h et 13h30 à 17h, l’équipe vous accueille sur rendez-vous. Retrouvez toute leur actualité sur leur site internet.