Monthyon : Inauguration du théâtre « Les Petits Bouffes » par une lecture de Nicolas Briançon

Une échappée culturelle meldoise. Avant sa mort en 2007, Jean-Claude Brialy (acteur, réalisateur, scénariste et écrivain) a légué sa propriété à la ville de Meaux. En poussant les portes du domaine… c’est l’émerveillement. Du jardin de trois hectares au château, le domaine de l’artiste est une invitation à la création. Que ce soit sur le balcon ou dans le salon, cet endroit chaleureux est une richesse indéniable. Partez à la découverte d’un lieu pas comme les autres.

« C’est très émouvant parce que Jean-Claude Brialy était un très grand ami personnel qui aimait beaucoup notre ville et qui était parrain du spectacle historique. »

De l’imaginaire au réel. En janvier dernier, le maire annonçait son intention d’en faire un lieu dédié à la culture et à la création (selon les dernières volontés du défunt). A l’occasion des Journées Européennes du Patrimoine 2021, Jean-François Copé a inauguré le théâtre Les Petits Bouffes au Domaine de Monthyon. « Il avait à cœur que cette maison soit conservée, il en a fait don à la ville de Meaux et j’ai évidemment respecté avec enthousiasme cette demande. Pour notre ville, avoir un patrimoine comme celui-là, c’est exceptionnel… Nous allons en faire quelque chose d’exceptionnel. » Et avec ce projet meldois, une chose est sûre, chaque parcelle du terrain sera utilisé.

Jean-François Copé, Président du Pays de Meaux, est au micro de Crazy Radio

Un site labellisé Patrimoine d’Intérêt Régional par la Région Ile-de-France. Autour de cette échappée culturelle meldoise, ce sont toutes les générations qui vont découvrir l’artiste issu de la Nouvelle Vague. « Nous allons y développer la création artistique, les spectacles et ce sera évidemment l’occasion pour nous de faire découvrir aux Meldois et au public qui viendra parce que ce sera très attractif, à travers ce domaine magnifique, des évènements musicaux, théâtraux, de danse et de spectacle. Ce sera quelque chose de très important pour l’Ile-de-France et j’espère pour la France. » insiste Jean-François Copé.

Une programmation éclectique. Pour cette première journée de préfiguration, Nicolas Briançon a ouvert le bal en lisant quelques textes de Jean-Claude Brialy, sous les yeux de Dominique Besnehard. « Jusqu’à la fin de l’année, on a trois concerts qui seront sur place, le 29 octobre 2021, on a un concert au coin du feu, on en aura un autre au mois de décembre 2021 et puis on aura des ateliers de ciné-concert, match d’improvisation théâtrale mais ça… ce n’est vraiment que le début ! » promet Jérôme Tisserand. Un conseil de programmation va se réunir prochainement pour établir une programmation pour 2022. Des premiers rendez-vous vous attendent en octobre 2021.

Jérôme Tisserand, Maire Adjoint à la Culture et au Patrimoine (Meaux), est au micro Crazy Radio

Jean-Claude Brialy, L’Enchanteur. A gauche du théâtre, c’est une exposition inédite intitulé Jean-Claude Brialy, l’Enchanteur qui propose des objets de collections dont son César de 1988 pour Les Innocents. « On y découvre des objets tout à fait inédits… Les lunettes de Joséphine Baker, le costume que Jean-Claude Brialy portait pour le film ‘L’année Sainte’, sa vaisselle et des lettres manuscrites de Jean Marais. » s’émerveille Jean-François Copé. Par la suite, d’autres expositions seront proposés avec différentes thématiques.

« L’idée est de travailler avec le tissu associatif local avant tout. Cette maison doit absolument servir la ville de Meaux et tout ses acteurs, je pense au Théâtre Gérard Philipe, des associations de danse et des résidences. » explique Jérôme Tisserand.

Inauguration de la Roseraie des Illustres. Line Renaud, Barbara, Romy Schneider ou même Charles Aznavour… ils se sont tous resourcer à Monthyon. En début d’après-midi, le Maire de Meaux a lui-même planté la rose Jean-Claude Brialy qui inaugure la très attendue Roseraie des Illustres. Devant la rose, un petit cartel comportant un QR Code vous raconte l’histoire de l’artiste.

Alors en octobre… nous vous invitons à vous échapper dans ce domaine aux milles symphonies ! Un conseil ? N’ayez pas peur d’être époustouflé !