Comme tous les mercredis, Crazy Radio vous accompagne dans les salles obscures! Et c’est encore une belle semaine qui s’annonce… Entre les comédies et les drames… on va passer de bons moments dans nos cinémas! A noter que le port du masque est désormais obligatoire.

A l’affiche!

Les Apparences, sont-elles toujours trompeuses? A Vienne, dans une petite communauté française, un couple a tout pour être heureux. Sans fausse note, leur vie semble paisible. Jusqu’au jour où, Henri tombe sous le charme de l’institutrice de leur fils.

Les Apparences, un film de Marc Fitoussi

Dans Blackbird, vous allez découvrir une famille pas comme les autres. Lily et Paul vont réunir leurs enfants et petits-enfants pour un week-end. Véritable choc de générations. Cette réunion de famille a pour but de les informer sur la santé de Lily, atteinte d’une maladie dégénérative incurable.

Blackbird, un film de Roger Michell

Qui n’aime pas les Boutchou? Paul et Virginie viennent d’avoir un petit garçon. Heureux de découvrir leur nouvelle vie de jeunes parents, ils n’imaginaient pas que leur nouveau-né serait le sujet d’une lutte sans merci entre les grand-parents. 

Boutchou, un film de Adrien Piquet-Gauthier

Encore et toujours à l’affiche…

La comédie de ce mois-ci… c’est Antoinette dans les Cévennes! Après avoir longtemps attendu l’été, pour pouvoir partir une semaine avec son amant… Antoinette se décompose lorsque celui-ci annule leurs vacances pour marcher dans les Cévennes avec sa femme et sa fille. Sans trop réfléchir, l’institutrice suit leurs traces. Une comédie étonnante qui ne manquera pas de vous dépayser.

Rendez-vous en terre inconnu? Avec J’irais mourir dans les Carpates, vous allez vivre un périple. Lorsque la voiture d’Antoine de Maximy, présentateur de « J’irai dormir chez vous », est emportée dans une rivière et que son corps n’est pas retrouvé… son matériel est rapatrié à Paris. Agnès, la monteuse de l’émission, compte bien terminer ce dernier épisode et mener l’enquête… comment a-t-il disparu? Est-il toujours en vie? Réponse dans vos salles de cinéma.

C’est le documentaire à ne pas manquer. Honeyland suit l’histoire d’Hatidze, l’une des dernières personnes à récolter le miel de manière traditionnelle. C’est sans protection et avec énormément de passion, qu’elle communique avec les abeilles. Soucieuse de leur environnement, elle ne prélève qu’une faible quantité de miel pour gagner sa vie et préserver le fragile équilibre entre l’Homme et la nature.