Piste actuelle

Titre

Artiste

Show Actuel

Le Mix Urban Pop

00:00 23:59

Background

Les 10 meilleurs musées à visiter en Île-de-France quand on est fan de littérature

Écrit par sur 21 mai 2020


Le déconfinement a débuté, selon les annonces d’Edouard Philippe, le 11 mai 2020 dernier. En attendant de pouvoir aller se dégourdir les jambes, nous vous proposons de vous échapper de votre salon en découvrant les 10 meilleurs musées d’Île-de-France à visiter quand on est un amoureux de la littérature. Cela vous donnera peut-être l’envie de préparer une balade en famille, en amoureux ou entre amis quand nos beaux musées et autres lieux de culture pourront réouvrir. Accrochez-vous bien à vos coussins, on démarre la visite !

  • Maison de Victor Hugo

Située Place des Vosges, la Maison de Victor Hugo vous propose d’entrer dans l’intimité du célèbre auteur. Le musée de décompose en deux étages. Le premier est destiné à accueillir des expositions temporaires, et le second permet de visiter l’appartement recomposé de Victor Hugo. Dans ce dernier étage, le visiteur découvre le Cabinet de travail de Victor Hugo, le salon chinois de Juliette Drouet à Guernesey (pendant l’exil), comme le montre la photographie présentée ci-dessus, ou encore l’antichambre de Hugo.

Informations post-confinement : La réouverture du musée est prévue au début du mois de juin.

  • Musée de la vie romantique

Le Musée de la vie romantique prend place au 16 rue Chaptal dans le IXème arrondissement parisien. La demeure appartenait, dès l’année 1830, à Ary Scheffer, un peintre d’origine hollandaise de renom. Ses appartements connaissent une très importante activité littéraire, artistique et politique pendant une trentaine d’années. Après sa mort, la demeure continue de faire vivre la littérature, et elle est finalement vendue à l’Etat en 1956. Ce musée a une vraie histoire, et on le ressent dès qu’on franchit l’entrée principale. Le musée enrichit régulièrement ses collections permanentes, et offre aux visiteurs des expositions temporaires exceptionnelles (comme le « Paris romantique », « L’oeil de Baudelaire », « Le pouvoir des fleurs » …) Vous voulez un aperçu ? Et si vous vous laissiez tenter par une visite virtuelle des lieux ?

À ne pas négliger : Un salon de thé et une verrière sous les hauts arbres, qui permettent aux visiteurs de se régaler de produits faits mains (tels que des scones ou des parts de gâteau citronné), et ce, au coeur du jardin. Une initiative très « romantique« , un véritable havre de paix au sein de la capitale.

Informations post-confinement : Le Musée de la vie romantique fait partie des Musées de la Ville de Paris. Il a reçu l’ordre de fermer ses portes à compter du 14 mars, et n’a, pour l’instant, reçu aucune information concernant une potentielle date de réouverture.

  • Musée des Archives nationales

Le Musée des Archives nationales, une petite pépite qui devrait intéresser les littéraires comme les passionnés d’Histoire ! Situé au 11 rue des Quatre-Fils, dans le troisième arrondissement de Paris, ce musée a une histoire passionnante. Il a été créé suite à la Révolution française, et a ainsi récupérer en son sein les archives saisies sur les émigrés ou les condamnés, les archives des établissements ecclésiastiques, ou encore les archives des institutions centrales. Depuis cette date, beaucoup de documents (photographies, sons, registres, plans, et même des objets) ont été numérisés. L’Histoire, et donc l’Histoire littéraire, est à la portée de votre curiosité !

Informations post-confinement : Les Archives nationales sont fermées au public jusqu’à nouvel ordre, nous n’en savons pas davantage pour le moment.

  • Maison de Chateaubriand

Situé dans le Parc Vallée au Loups, c’est à dire au 87 rue de Chateaubriand dans la commune de Châtenay-Malabry (92290, département des Hauts-de-Seine), la Maison de Chateaubriand fait rêver. Elle continue à perpétuer le souvenir de son propriétaire, au coeur d’une végétation luxuriante, qui vous donnerait presque l’envie de vous y perdre. Le salon de thé invite d’ailleurs à s’attarder un peu. Au sein de la demeure, les visiteurs sont invités à découvrir les meubles de Chateaubriand, et plusieurs courts-métrages proposant des rétrospectives de sa vie. Si vous souhaitez découvrir les collections présentées dans la Maison de Chateaubriand, une présentation est disponible en ligne (en attendant de pouvoir aller vous balader dans ce magnifique parc).

Informations post-confinement : La Maison de Chateaubriand est fermée temporairement, nous n’avons pas d’autre indication.

  • Château de Breteuil

Le Château de Breteuil, situé dans la commune de Choisel, à 35 km au sud de Paris, est le château des contes de Perrault, ni plus ni moins. Huit célèbres histoires de Perrault sont illustrées dans les pièces de cet imposant château. Du Petit Poucet au Chat Botté en passant par Le Petit Chaperon rouge, les visiteurs sont invités à replonger dans les contes qui ont bercé leur enfance. Pour ne rien gâcher, vous découvrirez aux alentours du château un jardin à la française, un jardin à l’anglaise, un labyrinthe ainsi qu’un parc romantique, idéal pour flâner. Si vous voulez parcourir le domaine tout en restant sur votre canapé (de toute façon, nous n’avons pas bien le choix, il faut le dire), le site met en ligne de très belles photographies à retrouver ici.

Informations post-confinement : Le château est fermé dans l’attente de nouvelles directives, et ne dispose pour l’instant pas d’indication concernant sa future réouverture.

  • Musée Datcha Ivan Tourguéniev

Vous pourrez visiter le musée Datacha Ivan Tourguéniev en vous rendant au 16 rue Yvan Tourgueneff à Bougival, sur la fameuse colline des Impressionnistes (dans les Yvelines). Ce chalet mi-russe mi-suisse, qui a été construit selon le souhait de l’écrivain, offre aux visiteurs la possibilité de découvrir l’artiste dans son intimité. Le piano, ses photos personnelles ainsi que sa chambre et son cabinet d’écriture permettent de mieux comprendre cet écrivain engagé, opposé à l’esclavage et à l’injustice.

Informations post-confinement : Le musée reste fermer jusqu’à nouvel ordre, aucune indication à ce jour.

  • Château de Monte-Cristo

La demeure et le Parc d’Alexandre Dumas ne laisse jamais personne indifférent. Construite par Hippolyte Durand qui a respecté les envies d’Alexandre Dumas (à savoir, construire un château renaissance face à un castel gothique entouré d’eau), cette demeure n’a pas vieilli d’un pouce. Elle se situe sur le Chemin du Haut des Ormes, dans la commune Le Port-Marly (département des Yvelines). Les visiteurs qui s’y attardent ne manquent pas d’être surpris : de nombreux motifs floraux ornent les murs, ainsi que des sculptures d’écrivains dramatiques de toutes les époques. Le salon mauresque et le cabinet de travail de l’écrivain sont des lieux tout aussi extravagants, dans lesquels on apprend un peu plus à connaître l’auteur, et son imagination. Si vous voulez vous faire votre propre avis, sachez qu’une visite aérienne du domaine est disponible juste ici.

Informations post-confinement : Suite aux informations gouvernementales, le musée reste fermer jusqu’à nouvel ordre. Aucune précision concernant sa réouverture n’est encore signalée.

  • Maison Elsa Triolet – Aragon

Le Moulin de Villeneuve (situé Rue de la Villeneuve à Saint-Arnoult-en-Yvelines), nous fait entrer dans l’intimité d’Elsa Triolet et d’Aragon, pour le meilleur (et non pour le pire, il n’y a pas rien de mauvais dans ce petit coin de paradis). Ce lieu est dédié à la mémoire des deux écrivains, et il est possible d’y visiter leurs appartements, et leurs tombeaux. C’est aussi un lieu de recherche particulièrement fourni, puisque la bibliothèque contient plus de 30 000 volumes. Enfin, cet espace se veut tourner vers la création artistique contemporaine, afin de continuer à faire vivre l’esprit du Moulin. Ainsi, les visiteurs peuvent découvrir, au fil de l’année, de nombreuses expositions (de peinture, de sculpture, ou encore de photographie), et découvrir de nouveaux artistes par le biais de rencontres organisées. Des spectacles musicaux sont aussi donnés toute l’année.

Informations post-confinement : Tous les événements sont annulés jusqu’à fin juin, ainsi que le Festival Jardin en fête du 5 juillet.

  • Maison Jean Cocteau

Cette maison, transformée en musée, comporte des pièces véritables de l’époque où Jean Cocteau y vivait. Située au 15 rue du Lau à Milly-la-Forêt (département de l’Essonne), ce lieu bucolique n’attend que vous. Le visiteur plonge, dès qu’il met pied à terre, dans l’univers du poète, avec ses meubles, et ses sources d’inspiration diverses (comme les jardins et les canaux à proximité, qu’il est possible de visiter). Certaines de ses oeuvres sont présentées, des oeuvres manuscrites, ou dessinées, afin de percevoir tout son génie.

Informations post-confinement : La Maison Jean Cocteau est fermée jusqu’à nouvel ordre, il n’y a pas d’indication concernant une réouverture post-confinement pour le moment.

  • Bibliothèque Nationale de France

Ah, la bibliothèque de la République française ! Quel amoureux de la littérature n’a jamais rêvé d’aller y faire un tour ? La Bibliothèque Nationale de France (appelée aussi BnF) a pour mission de collecter, archiver et entretenir en particulier tout ce qui s’édite sur le territoire français. Avec des collections constituées depuis le Moyen-Âge, elle possède l’un des fonds les plus riches du monde. Son architecture célèbre (ses quatre tours surplombant un jardin) et des expositions qui se renouvellent régulièrement, la BnF est un lieu incontournable pour tous ceux qui ont encore beaucoup à lire. (Certes, la rédaction a un peu triché, il ne s’agit pas là d’un musée à proprement parler, mais c’est un lieu de culture trop important pour ne pas le mentionner !)

Informations post-confinement : L’ensemble des sites de la BnF a été fermé jusqu’à nouvel ordre, et les manifestations culturelles ont été arrêtées depuis le 14 mars.

Amoureux de la littérature, cette lecture vous a-t-elle donné envie de découvrir les plus beaux musées d’Île-de-France ? Nous l’espérons. Après tout, rien en nous empêche de nous projeter dans le futur (quelque soit la date où ces lieux pourront de nouveau accueillir du public) et de nous imaginer en train de savourer la douceur d’une fin d’été en en apprenant davantage sur Cocteau. Si les musées n’ont d’autre choix que de réouvrir en fin d’année, voire en 2021, qu’importe ! Il sera agréable de sentir les gouttes de pluie et le vent humide d’un début ou d’une fin d’hiver sur notre visage, puisqu’elles nous donneront envie de nous réfugier entre les murs chauds et rassurants du Musée des Archives nationales, ou de la BnF. Nous les attendrons, et nous en profiterons encore davantage, c’est certain.