Current track

Title

Artist

Current show

Le Mix Urban Pop

12:00 am 11:59 pm

 

Background

Squeezie: Influenceurs, son dernier projet!

Written by on 20 janvier 2020

Mercredi 15 Janvier 2020. Le premier youtuber de France sort son dernier single, Influenceurs. Une phrase assez inattendue pour parler du créateur de contenu plus généralement tourné vers les threads d’horreurs et les vidéos d’activités manuelles.

C’est loin d’être la première fois que le youtuber s’aventure dans la musique. On se souvient notamment du phénomène des tubes de l’été avec Joyca, Freddy Gladieux et Kezah Prod, une mini compétition entre deux duos pour créer le meilleur tube de l’été en trois jours. Les deux titres ont été diffusés à la radio et sont passés en boîte de nuit, pour terminer disques d’or (oui, rien que ça).

@Youtube

Cette fois-ci, c’est dans l’ombre que le titre a été composé par Myd, Kezah, Canblaster et Squeezie (le même Kezah que celui des tubes de l’été, le sosie de Seb la Frite, ça vous parle?). Projet peu teasé, avec seulement un petit compte à rebours sur Instagram, une semaine plus tôt, on ne savait vraiment pas à quoi s’attendre… et puis finalement, on est loin d’être déçus!

Influenceurs a été construit sur une base réalisée par les compositeurs Myd et Canblaster, qui n’avait finalement jamais été utilisée (pour la petite histoire, elle était pour une artiste asiatique qui n’en pas voulu, voilà) La production a été modifiée par le beat maker Kezah mais également par Squeezie qui a été très impliqué dans le processus de réalisation du son (pour les hits de l’été, Lucas avait déjà beaucoup participé à la réalisation de l’instru de Bye Bye). 

Un beat entrainant, une production travaillée, de quoi rapidement hocher de la tête à la première écoute. Un mélange de basse club et de synthé résonnant pour donner un son house avec un petit côté rétro qui claque. D’ailleurs, si jamais le processus de création de la bande son vous intéresse, Kezah a publié un Piste par Piste sur sa chaîne Youtube (c’est vraiment super intéressant à voir, je conseille fortement)

@KezahProd

Les paroles critiquent le monde de l’influence et comment beaucoup d’influenceurs font ce métier pour la fame, les voyages payés par les marques, et surtout l’argent. Les gens ne se lancent plus dans ce milieu par passion mais dans l’espoir de percer pour vivre de la « Youtube money ». Aujourd’hui, c’est l’importance des chiffres qui domine : c’est la course à qui aura le plus d’abonnés et à qui fera le plus de vues. La chanson respire l’ironie puisqu’elle est chantée par le premier Youtuber de France qui baigne dans ce milieu, et c’est cette autodérision qui rend la chanson plus légère, tout en gardant un fond de vérité.

Pour ce qui est du clip : une pépite au niveau de la réalisation. Réalisé par Titouan Harel et Clément Chasseray, on est comme immergé dans un univers complètement Photoshopé avec des modèles 3D déformés (des grosses têtes de Lucas qui s’écrasent les unes contre les autres, un peu creepy mais quand même super stylé). On n’ose imaginer les heures de montage derrière, en tout cas l’effet est là.

@Squeezie

Que le son plaise ou pas, on ne peut pas dénier la quantité énorme de travail derrière ce projet. Donc chapeau bas à Lucas qui sort une fois de plus de sa zone de confort, en tout cas, nous on est fan.

Tagged as